juin 11, 2020 Par sexe2 0

Première édition: 11 juin 2020

Faits saillants d’aujourd’hui en début de matinée par les principaux organes de presse

Kaiser Health News / The Guardian:
Une famille avec cinq médecins et deux décès COVID


Le matin du 1er avril, le Dr Priya Khanna a fait son chemin de la chambre à la porte principale, en utilisant les murs, les portes et les balustrades pour se tenir assez longtemps pour atteindre la civière attendant dehors. Il avait combattu COVID-19 pendant cinq jours et avait du mal à respirer. Sa mère, également positive à COVID, regardait impuissante les ambulanciers en tenue de protection personnelle complète guidant Priya dans l’ambulance. Priya fit un signe de tête à Justin Vandergaag, un ami d’enfance qui marchait près d’elle. « A plus tard », a-t-il dit. (Megas, 6/11)

Kaiser Health News:
Lutte contre le COVID et la violence policière, les équipes médicales descendent dans les rues pour soigner les manifestants


Au milieu de nuages ​​de gaz lacrymogènes suffocants, de grenades explosives et d’autres « agents anti-émeute », des médecins bénévoles ont chuté au cours des dernières semaines pour aider les blessés – se précipitant parfois sur les lignes de front dès la fin de leur voyage à l’hôpital. Connus sous le nom de « médecins de rue », ces groupes peu orthodoxes d’étudiants en soins infirmiers, vétérinaires, médecins, chirurgiens traumatologues, gardes de sécurité, patrouilles de ski, infirmières, ambulanciers et ambulanciers 24 heures sur 24 ont versé de l’eau – pas du lait – aux yeux des manifestants qui déchirent avec du gaz. (Dawson, 6/11)

Kaiser Health News:
Utiliser des histoires pour survivre mentalement en tant que médecin COVID-19


Stagiaire en obstétrique-gynécologie, le Dr Christopher Travis s’est occupé de patients atteints de COVID-19 et a opéré des femmes soupçonnées d’avoir un coronavirus. Mais la patiente arrivée pour une visite prénatale de routine avec deux masques et gants avait un problème qui n’était pas physiologique. «Il m’a dit:« Je suis terrifiée à l’idée que ce virus se propage dans le monde entier »et elle craignait que cela ne fasse du mal à son bébé, a-t-elle déclaré à propos de la réunion de mars (Stephens, 6/11).

Reuters:
Les cas de coronavirus aux États-Unis dépassent désormais les 2 millions: Reuters Tally


Le nombre total de cas de coronavirus aux États-Unis a dépassé 2 millions mercredi, selon un décompte de Reuters, alors que les responsables de la santé exhortent tous ceux qui ont participé à des manifestations massives de justice raciale à être testés. À l’échelle nationale, les nouvelles infections augmentent légèrement après cinq semaines de déclin, selon une analyse de Reuters. Une partie de l’augmentation est due à de nouveaux tests, qui ont atteint un niveau record de 545 690 tests en une seule journée le 5 juin, mais ont diminué depuis lors, selon le projet de surveillance COVID. (Shumaker, 6/10)

Politique:
Aux États-Unis, les cas de coronavirus dépassent les 2 millions


Les États-Unis ont mis près de trois mois pour cibler officiellement 1 million de cas confirmés le 28 avril, mais seulement six semaines pour le doubler. La notification des cas de Covid-19 a commencé lentement en raison des retards de l’administration Trump dans la diffusion de la vaste capacité de test. Les tests ont désormais augmenté de manière significative, passant de près de 6 millions effectués fin avril à plus de 21 millions cette semaine. Mais il y a aussi des signes d’augmentation de la prévalence, car de nombreux États ont commencé à voir un pic de cas. (Roubein, 6/11)

RADIO NATIONALE PUBLIQUE:
Les États-Unis affectent 2 millions de cas de coronavirus car de nombreux États voient une augmentation du nombre de patients


Le Texas a établi de nouveaux records d’hospitalisations pour COVID-19 pendant trois jours consécutifs cette semaine, avec un total de 2 153 patients hospitalisés mercredi. L’État a été parmi les premiers à entamer le processus de réouverture et le gouverneur Greg Abbott prévoit d’augmenter les limites d’occupation des bars, restaurants, parcs d’attractions et autres entreprises. La Floride est témoin de sa nouvelle vague, avec samedi plus de personnes séropositives que n’importe quel jour au cours des deux derniers mois. Depuis le 2 juin, l’État a signalé plus de 1 000 nouveaux cas par jour, bien que le nombre de décès dus à COVID-19 soit tombé à deux chiffres. (Chappell et Stein, 6/10)

Le New York Times:
Pendant une journée, les scientifiques mettent la science en pause pour lutter contre le racisme


Galvanisés par la réaction au meurtre de George Floyd et la nouvelle persistante selon laquelle les chercheurs des minorités se sentent marginalisés et irrespectueux, près de 6000 scientifiques et universitaires ont déclaré qu’ils participeraient à une grève d’une journée mercredi. L’événement était organisé par un groupe de physiciens et cosmologistes faiblement affiliés opérant sous divers hashtags, dont # Strike4BlackLives, #ShutDownStem et #ShutDownAcademia. (Au revoir, 6/10)

Statistiques:
Pour les jeunes noirs, A Time Of Upheaval fait des ravages sur la santé mentale


De sa chambre à Los Angeles, Cecil Hannibal craint que sa grand-mère reçoive Covid-19 chaque fois qu’elle se rend au supermarché de Louisville, dans le Kentucky. Dans le nord de la Géorgie, Visaysha Harris impose des limites à sa consommation de nouvelles, pour éviter de «trop en rentrer». À Dallas, Ashley Otah veille à suivre les rappels sur ses applications de pleine conscience. Au New Jersey, Zane Keyes se détend sur son vélo. « Depuis le meurtre de George Floyd, je me sens en colère, frustré, sans précédent », dit-il. (Glaser, 6/11)

Le New York Times:
Pourquoi tant de N.Y.P.D. Les agents refusent-ils de porter des masques lors des manifestations?


Casques anti-émeute, gilets balistiques, boucliers, matraques – des policiers entièrement habillés sont devenus des points de repère à New York alors que les manifestations contre le racisme et la brutalité policière approchent de leur troisième semaine. Mais de plus en plus, un équipement a attiré l’attention par son absence: le masque facial. Chaque jour, chaque coin de rue, tout groupe d’officiers, certains ou tous ne portent pas de masque. D’autres les portent sous le menton. Avec des masques maintenant enracinés comme des chemises et des chaussures dans la grande majorité des armoires new-yorkaises, leur absence généralisée de la police est surprenante – et pour un maire et un gouverneur qui luttent toujours contre l’inquiétante pandémie de coronavirus. (Wilson, 6/11)

The Washington Post:
Assiégée et assiégée, la police essaie de maîtriser la colère d’une nation


La foule s’est dissipée et la fumée s’est éteinte, avec plus d’une semaine de manifestations à l’échelle nationale qui ont laissé une nation de plus en plus déterminée à changer un système d’application de la loi brisé. Mais ils ont également laissé les policiers gravement ébranlés et, dans certains cas, meurtris physiquement. À l’échelle nationale, les chefs de police affirment que les soldats ont du mal à faire face au niveau d’animus qu’ils ont rencontré dans la rue, tandis que les épithètes, les briques et les bouteilles ont fait leur chemin à toute vitesse. (Witte et Miroff, 6/10)

The Washington Post:
Les législateurs se débattent avec les activités de la police et courent alors que l’attention se déplace des rues vers le Capitole


La réponse nationale au meurtre de George Floyd par la police a commencé mercredi la transition des rues américaines aux salles de congrès lorsque les législateurs ont tenu leur première audition sur un projet de réforme de la police démocratique et que les républicains ont promis de libérer bientôt. sa propre législation. C’est la première fois depuis des années que les dirigeants des deux parties expriment leur détermination à offrir des recours législatifs contre l’injustice raciale dans les activités de la police, mais leur capacité à trouver un terrain d’entente est loin d’être une valeur sûre. (Olorunnipa et Bailey, 6/10)

Politique:
« Je suis fatigué »: le frère de George Floyd demande une réforme de la police


Le frère de George Floyd, un homme noir non armé tué le mois dernier par un officier de police de Minneapolis, a demandé mercredi aux législateurs d’appliquer des restrictions strictes au recours à la force par la police. Philonise Floyd a décrit l’angoisse ressentie par sa famille après les vidéos d’un officier, Derek Chauvin, qui a mis son genou sur le cou de son frère pendant près de neuf minutes pendant que son frère pleurait en l’air jusqu’à il n’a pas pris son dernier souffle. Cette angoisse a rapidement consumé une nation déjà paralysée par les blocages des coronavirus et les turbulences économiques. (Cheney, 6/10)

Reuters:
Le frère de George Floyd dénonce « Un lynchage moderne » dans un témoignage au Congrès


Le Comité judiciaire de la Chambre des représentants a tenu la première audience du Congrès pour examiner l’injustice raciale et la brutalité policière après la mort de George Floyd le 25 mai après qu’un policier de Minneapolis se soit agenouillé au cou pendant près de neuf heures. minutes. Sa mort a provoqué une vague de protestations dans les villes américaines et à l’étranger. «Ils ont lynché mon frère. Ce fut un lynchage de notre journée en plein jour « , Philonise Floyd, 42 ans, de Missouri City, Texas, près de Houston, a parlé avec émotion d’une voix brisée. (Morgan et Cowan, 6/10)

RADIO NATIONALE PUBLIQUE:
Philonise Floyd dit à la Chambre que justice doit être rendue


Les démocrates ont promis de tenir des audiences pour faire la lumière sur la perte de confiance entre les communautés noires et la police dans le cadre d’un plan plus large d’examen des politiques. L’audience de mercredi marque le début de cet effort à la Chambre. Au cours de l’audience, les législateurs du panel ont souligné leurs positions sur le statut de la police – divergeant sur les questions liées au financement de la police et les types de réforme nécessaires. Les membres des deux parties ont condamné le meurtre de Floyd. (Naylor et Snell, 6/10)

Le journal de Wall Street:
Trump examine les moyens de faire face aux abus de la police


Le président Trump et ses conseillers envisagent un éventuel décret exécutif ou toute autre action politique pour lutter contre les abus de la police, répondant à la colère généralisée du public après le meurtre de George Floyd en garde à vue le mois dernier. Les conseillers du président ont confié la législation aux législateurs républicains et envisagent un décret exécutif, une directive présidentielle qui ne passe pas par le Congrès et pourrait être annulée plus tard. Le porte-parole de la Maison-Blanche, Kayleigh McEnany, a déclaré mercredi que Trump avait « travaillé sur des propositions pour résoudre les problèmes soulevés par les manifestants à travers le pays », ajoutant que « le corpus de travail qui m’apparaît est en train de changer et que nous espérons le produire ». pour vous dans les prochains jours.  » (Lucey et Duehren, 6/10)

Le journal de Wall Street:
D’autres villes interdisent les chokeholds, des restrictions similaires à la suite des manifestations de George Floyd


Un nombre croissant de villes et d’États s’emploient à interdire le port de menottes par la police à la suite de protestations contre le meurtre de George Floyd à Minneapolis. Cette ville, avec Houston, Raleigh, New York, San Diego, Denver et d’autres, ont toutes pris ou annoncé des actions contre les étranglements ou d’autres types de restrictions du cou qui peuvent désactiver quelqu’un en coupant le flux d’air ou de sang. Un large projet de loi sur la réforme de la police soutenue par les démocrates à la Chambre des États-Unis comprend une interdiction d’étouffement. (Kamp et Calvert, 6/10)

RADIO NATIONALE PUBLIQUE:
Protester? Voici comment protéger votre famille contre le COVID-19 lorsque vous rentrez chez vous


Les protestations pendant une pandémie laissent probablement aux participants au moins deux questions: ai-je été infecté? Et pourrais-je mettre les autres en danger? Étant donné que COVID-19 a une durée d’incubation pouvant aller jusqu’à deux semaines, les experts disent qu’il faudra quelques semaines pour que l’impact des manifestations sur la transmission communautaire soit connu. Mais en attendant, vous pouvez prendre des mesures essentielles pour minimiser les risques pour vous et ceux avec qui vous vivez. (Godoy, 6/10)

Reuters:
Washington DC. exhorte les manifestants contre le racisme à subir un test de dépistage du coronavirus


Washington, DC, a exhorté mercredi les personnes qui avaient participé à des manifestations contre la brutalité policière et le racisme systématique à se faire tester pour le coronavirus. Le district fédéral rejoint un certain nombre d’autres lieux, dont Boston, Dallas et l’État de New York, qui ont demandé aux manifestants d’être testés après que des milliers de personnes ont inondé les rues lors de manifestations au milieu de la pandémie a rendu malade près de 2 millions d’Américains et tué environ 112 000 personnes. (6/10)

La colline:
Fauci fait part de ses préoccupations concernant les manifestations de propagation du coronavirus


Au début de mercredi, Anthony Fauci a exprimé sa crainte que les récentes manifestations de masse contre la brutalité policière et le racisme ne propagent le nouveau coronavirus en raison de l’absence de distanciation sociale. Fauci, le plus grand expert des maladies infectieuses aux États-Unis et membre du groupe de travail sur les coronavirus de la Maison Blanche, a déclaré à ABC Good Morning America qu’il n’était pas surpris que des membres de la Garde nationale de Washington, DC mobilisées en réponse aux protestations, étaient positives, mais qualifiaient le développement de « dérangeant ». (Chalfant, 6/10)

Reuters:
Pence ne voit aucune augmentation du nombre de cas de coronavirus aux États-Unis à la suite des manifestations


Le vice-président américain Mike Pence a déclaré mercredi qu’il n’y avait toujours aucun signe d’augmentation des cas de coronavirus depuis deux semaines de manifestations à l’échelle nationale pour inconduite policière et racisme. « Ce que je peux vous dire, c’est qu’à ce stade, nous ne voyons pas d’augmentation de nouveaux cas maintenant, près de deux semaines après l’entrée en vigueur des premières manifestations », a déclaré Pence dans une interview sur Fox Business Network. (6/10)

Politique:
Fatigue en quarantaine: les gouverneurs rejettent les nouveaux blocages alors que les cas de virus augmentent


Le coronavirus fait son apparition dans plus d’une douzaine d’États et les lits de soins intensifs se remplissent à nouveau, mais plusieurs gouverneurs ne prévoient pas de recomposer les mesures d’arrêt ou de suspendre les réouvertures, signe que la volonté politique de prendre des mesures drastiques se sont dissipées même si le virus fait toujours rage. Au Texas, où le nombre total de cas a augmenté d’un tiers au cours des deux dernières semaines, le gouverneur républicain Greg Abbott envisage de permettre à presque toutes les entreprises de continuer à accroître leurs capacités plus tard cette semaine. (Ollstein et Goldberg, 6/10)

The Washington Post:
Alors que les cas de coronavirus augmentent à l’échelle nationale, les experts en santé publique demandent de la prudence


Lorsque le gouverneur Doug Ducey a laissé expirer l’ordre de résidence en Arizona le 15 mai, 340 patients se trouvaient dans des unités de soins intensifs à travers l’État en raison du nouveau coronavirus, le nombre le plus élevé depuis le début de la pandémie. Des experts en santé publique de l’Université de l’Arizona ont passé la semaine avant d’appeler publiquement Ducey à reporter la réouverture, suggérant que les cas dans l’État devaient encore augmenter. Environ deux semaines plus tard, le temps maximum nécessaire pour incuber le virus, l’Arizona a commencé à voir une augmentation rapide des cas et une vague de nouvelles hospitalisations, sollicitant les ressources médicales et forçant le plus haut responsable médical de l’État à rééditer une ordonnance de mars qui a exhorté tous les hôpitaux à activer des plans d’urgence. (Janes, Stanley-Becker et Weiner, 6/10)

Los Angeles Times:
Newsom dit qu’il ne reviendra pas sur les plans de réouverture de la Californie


Les responsables californiens restent convaincus de la réouverture rapide de l’économie, même lorsque les décès de coronavirus et de nouveaux cas continuent d’augmenter, affirmant qu’ils n’ont pas l’intention de ralentir les efforts. Ils ont déclaré qu’ils s’attendaient à ce que les cas atteignent le sommet au fur et à mesure de la réouverture des entreprises, mais ont souligné que les mesures générales soutiennent toujours la stratégie de réouverture, qui a fait un autre pas en avant mercredi. (Shalby, 6/10)

La colline:
Les Américains divisés sur le retour à la routine: sondage


Les Américains sont divisés sur le retour à leur routine normale environ trois mois après la fermeture du pays en raison de la pandémie de coronavirus, selon un sondage publié mercredi. Une enquête CNN menée par le SSRS a révélé que 49% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles se sentaient à l’aise de reprendre les procédures normales après les arrestations, contre 50% qui disent le contraire. Dans le sondage de mai, 41% ont déclaré qu’ils se sentaient à l’aise pour reprendre une vie normale et 58% ont dit non. Le niveau de confort est divisé entre les lignes partisanes, avec 73 pour cent des républicains, 53 pour cent des indépendants et 23 pour cent des démocrates interrogés disant qu’ils se sentent à l’aise pour reprendre une vie normale. (Coleman, 6/10)

RADIO NATIONALE PUBLIQUE:
Coronavirus: des milliers de travailleurs affirment que leur emploi n’est pas sûr à la reprise économique


Les derniers mois ont pesé lourd sur Edgar Fields. Il a rencontré des travailleurs dans des usines de transformation de poulet en Géorgie et dans les États voisins. Son syndicat les représente et beaucoup sont tombés malades. Certains sont morts. « Vous savez, vous vous allongez sur le lit et vous ne pouvez pas dormir parce que le truc est dans votre esprit? Je dois le faire. Je dois le faire », dit-il. « C’est ce à quoi je me réveille chaque matin en pensant, que puis-je faire pour protéger mes membres là où ils ont un environnement de travail sûr où aller? » (Arnold, 6/11)

La colline:
Le Maryland lèvera les restrictions sur les restaurants, les gymnases et les casinos intérieurs


Le gouverneur du Maryland, Larry Hogan (R), a soulevé mercredi un certain nombre de restrictions COVID-19 dans la plus grande vague de réouvertures à ce jour dans l’état à ce jour. Hogan a déclaré que les casinos, les garderies, les gymnases, les parcs d’attractions, les centres commerciaux et les restaurants intérieurs pourront reprendre avec des restrictions dans les 10 prochains jours. Hogan a également invité les écoles locales à planifier des cérémonies de remise des diplômes en plein air avec des restrictions de capacité et de distance. (Weixel, 6/10)

Reuters:
Exclusif: l’utilisation du traitement Lilly COVID-19 peut être autorisée dès septembre – Scientifique en chef


Eli Lilly and Co pourrait avoir un médicament spécialement conçu pour traiter le COVID-19 autorisé à être utilisé dès septembre si tout va bien avec l’une des deux thérapies d’anticorps qu’il teste, a déclaré mercredi le scientifique en chef à Reuters. Lilly effectue également des études précliniques sur un troisième traitement par anticorps pour la maladie causée par le nouveau coronavirus qui pourrait entrer dans les essais cliniques humains dans les prochaines semaines, a déclaré le chef scientifique Daniel Skovronsky dans une interview. Lilly a déjà lancé des études sur l’homme avec deux des thérapies expérimentales. (O’Donnell et Erman, 6/10)

Reuters:
Le commissaire de la FDA américaine a déclaré que l’agence recherchait un examen rapide des produits COVID-19


La Food and Drug Administration des États-Unis cherche à revoir les traitements et tests COVID-19 « le plus rapidement possible » pour une autorisation d’urgence, en accordant la priorité à ceux qui utilisent la science de haut niveau, a déclaré le commissaire. agence. La FDA prévoit d’accélérer les produits ayant les meilleures chances de passer à travers le processus des essais cliniques et, finalement, d’aider les gens, a déclaré le commissaire de la FDA, Stephen Hahn, lors d’une conférence organisée par l’Organisation pour l’innovation en biotechnologie. (Beasley, 6/10)

Politique:
Le « slogan dur » de l’attente d’un vaccin contre le coronavirus


Et si tout ce qu’il fallait au monde pour revenir à la normale était un coup au bras? Les politiciens répètent le mantra selon lequel un vaccin contre les coronavirus est la stratégie de sortie. Mais y arriver n’est ni simple ni garanti. « Un vaccin n’est pas acquis d’avance », a déclaré David Heymann, professeur d’épidémiologie des maladies infectieuses et illustre collègue de Chatham House. Il y a des centaines de candidats vaccins en développement, mais la grande majorité échouera. En supposant que l’on réussisse, cela pourrait prendre des années pour produire des milliards de doses pour le monde entier. (Deutsch et Martuscelli, 6/10)

La colline:
La dernière phase de test pour le vaccin potentiel contre le coronavirus commencera en juillet


La dernière phase de test d’un vaccin potentiel contre le coronavirus développé par Moderna devrait commencer en juillet, a confirmé mercredi l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID) à The Hill. John Mascola, directeur du centre de recherche sur les vaccins NIAID, a déclaré au Wall Street Journal que les études impliqueront environ 30 000 personnes dans plus de 50 sites, qui seront principalement aux États-Unis. La troisième phase du test de vaccin potentiel développé par Oxford L’université et AstraZeneca commenceront en août, tandis que les derniers tests pour un test développé par Johnson & Johnson commenceront en septembre, a confirmé le NIAID à The Hill. (Coleman, 6/10)

Reuters:
J&J présente les essais humains des vaccins contre les coronavirus en juillet


Johnson & Johnson a progressé tôt dans les essais cliniques humains pour son vaccin expérimental très contagieux contre les coronavirus de deux mois à la seconde moitié de juillet alors que le pharmacien se précipite pour développer une prévention du COVID-19, le mercredi. Cette accélération devrait permettre à J&J de participer au vaste programme d’essais cliniques prévu par le gouvernement américain, qui vise à obtenir un vaccin efficace plus tard cette année. (Steenhuysen et Joseph, 6/10)

The Washington Post:
Vaccin contre les coronavirus: AstraZeneca et Moderna chassent les épidémies avant qu’elles ne disparaissent


Les meilleures équipes se précipitant pour développer des vaccins contre les coronavirus avertissent les gouvernements, les responsables de la santé et les actionnaires qu’ils peuvent avoir un gros problème: les épidémies dans leur pays peuvent devenir trop petites pour déterminer rapidement si les vaccins fonctionnent. Un chef de groupe de l’Université d’Oxford, l’un des plus avancés dans les essais sur l’homme, admet que la réalité est paradoxale, voire « bizarre », mais a déclaré que le nombre décroissant de nouvelles infections cet été pourrait être l’un des plus grands obstacles qui Les développeurs de vaccins font face à la course mondiale pour faire tomber le virus. (Stand et Johnson, 6/10)

Le journal de Wall Street:
Frappée de plein fouet par le coronavirus, la Russie rejoint la course mondiale au vaccin


Des laboratoires sibériens dirigés par l’État où les scientifiques testent des rats aux garnisons militaires où les soldats s’isolent avant de participer à un essai clinique, les meilleurs scientifiques russes courent pour répondre à une question intimidante du président Vladimir Poutine: développer un vaccin contre le coronavirus à l’automne. La recherche mondiale d’un vaccin contre les maladies respiratoires du coronavirus Covid-19 a été comparée à la course à l’espace des années 1960 qui opposait l’Union soviétique aux États-Unis (Kantchev et Hinshaw, 6/11)

Le journal de Wall Street:
Maintenant fabriqué à New York: des kits de test de coronavirus indispensables


Les responsables de la ville de New York construisent une ligne d’approvisionnement de kits de tests viraux de coronavirus produits localement, qu’ils jugent essentiels pour rouvrir l’économie en toute sécurité. Deux sociétés new-yorkaises et un collège sont en passe de livrer 100 000 kits de test par semaine d’ici fin juin, selon la New York City Economic Development Corp., qui coordonne l’effort. Il est essentiel d’avoir une source fiable et locale de matériel de test à mesure que la ville progresse avec la réouverture de ses entreprises et de ses bureaux, a déclaré le PDG d’EDC, James Patchett. (Kings, 6/10)

The Washington Post:
Les États se débattent seuls pour étendre les tests, avec peu d’indications de l’administration Trump


Au Maryland, les sites de dépistage des coronavirus au volant sont désormais ouverts à tous les résidents, même s’ils présentent des signes de maladie. En Oregon, en revanche, les responsables ont déclaré que seules les personnes présentant des symptômes de covid-19, la maladie associée au coronavirus, devraient être testées, même dans le cas des professionnels de santé de première ligne. (Weiner et Helderman, 6/10)

Reuters:
L’Europe se concentre sur les tests d’anticorps Dud dans COVID-19 Free-For-All


Le marché des tests d’anticorps COVID-19 est chaud. Il a enflé en quelques mois alors que des centaines de produits envahissent le monde pour les personnes qui veulent savoir si elles ont déjà eu le virus. Le problème est que certains d’entre eux ne fonctionnent pas correctement. En conséquence, les autorités européennes visent à resserrer la réglementation du nouveau secteur, à éliminer les tests qui donnent des résultats systématiquement inexacts et à réprimer les entreprises qui font de fausses déclarations, ont déclaré à Reuters trois sources connues dans les plans. (Guarascio, 6/11)

CNN:
La société de fournitures médicales a lancé des produits après la visite de Donald Trump dans ses installations


Une société de fournitures médicales a déclaré mardi qu’elle avait jeté les produits qu’elle avait fabriqués lors de la visite du président Donald Trump à son bureau du Maine la semaine dernière. Puritan Medical Products a déclaré qu’il avait décidé, avant la visite de Trump vendredi, de jeter les tampons qu’il a produits en raison du nombre de personnes qui visiteraient l’établissement, y compris des représentants du gouvernement, du personnel de sécurité et des médias. (Nedelman, 6/10)

The Associated Press:
Qu’est-ce que l’immunité collective et pourrait-elle fonctionner avec COVID-19?


Qu’est-ce que l’immunité collective et pourrait-elle fonctionner avec COVID-19? L’immunité collective est lorsqu’un virus ne peut plus se propager facilement car suffisamment de personnes y sont immunisées. Cela réduit les chances que le virus saute d’une personne à l’autre et atteigne ceux qui n’ont pas encore été infectés. Les gens peuvent devenir immunisés contre certains virus après avoir survécu à l’infection ou après avoir été vaccinés. (6/9)

Le journal de Wall Street:
Testé positif pour les anticorps anti-coronavirus? Ne baisse pas ta garde


Après une mise en œuvre difficile, des tests d’anticorps anti-coronavirus de meilleure qualité ont émergé qui, entre autres utilisations, commencent à donner une image plus claire de la propagation du pathogène. Mais pour les personnes qui sont simplement curieuses de savoir si elles ont été infectées sans le savoir, certains médecins et autorités de santé publique hésitent encore à recommander des tests d’anticorps. La fiabilité de ces tests pour chaque personne, disent-ils, dépend d’une probabilité: comme pour la plupart des autres tests médicaux, cela dépend non seulement de la qualité d’un test mais aussi de la prévalence d’une maladie au sein d’une communauté. (Abbott, Wang et Roland, 6/10)

Reuters:
Explication: l’été peut ralentir le coronavirus mais il est peu probable qu’il l’arrête


L’arrivée d’un climat plus chaud dans l’hémisphère nord soulève la question de savoir si l’été peut ralentir la propagation de l’épidémie de coronavirus. Voici ce que dit la science. Alors que le temps plus chaud met généralement fin à la saison annuelle de la grippe dans les zones tempérées, le simple climat n’a pas empêché la pandémie de COVID-19 de balayer n’importe quelle partie du globe. En fait, des foyers éclatent dans le Brésil chaud et ensoleillé et en Égypte. Cependant, des données récentes sur la façon dont la lumière du soleil, l’humidité et les brises extérieures affectent le virus donnent une raison d’être optimiste quant au fait que l’été pourrait ralentir la propagation. (Kelland, Mishra et Soares, 6/10)

Reuters:
La température, l’humidité affectent la vie du virus sur les surfaces, la césarienne peut augmenter le risque pour les mères infectées


La température et l’humidité affectent la durée de «survie» du virus sur les surfaces. Un nouveau modèle mathématique ajoute la preuve que des conditions plus chaudes et plus sèches peuvent réduire le temps où les gouttelettes remplies de virus restent contagieuses sur les surfaces. Une fois que les gouttelettes émises par une personne infectée se sont desséchées, les particules virales à l’intérieur deviennent inactives, ont indiqué lundi les chercheurs dans la revue Physics of Fluids. « Le temps externe … détermine la durée de séchage des gouttelettes respiratoires déposées sur les surfaces. Le temps de séchage est lié à la survie du coronavirus à l’intérieur des gouttelettes », co-auteur Rajneesh Bhardwaj de l’Indian Institute of Technologie Bombay. (Pierre tombale, 6/10)

Reuters:
Le partage à court terme du ventilateur peut être viable pour les patients COVID-19: étude


Les ventilateurs pourraient être partagés en toute sécurité par deux patients COVID-19 pendant jusqu’à deux jours, selon une petite étude américaine, qui valide une méthode expérimentale suivie par des hôpitaux qui luttent pour gérer l’assaut des cas d’insuffisance pulmonaire avec un équipement limité. Au plus fort de l’épidémie de coronavirus, le New York-Presbyterian / Columbia University Medical Center à Manhattan a commencé à sélectionner des paires de patients chirurgicaux avec des poumons sains qui partagent un ventilateur. Cette approche a libéré autant de machines que possible pour les patients COVID-19, mais certains experts médicaux l’ont critiquée, affirmant qu’elle pourrait aggraver les résultats. (Joseph, 6/10)

Reuters:
I medici sudcoreani trovano fattori di rischio per gravi casi di COVID-19


I medici sudcoreani hanno scoperto alcune condizioni di base che potrebbero rendere alcuni pazienti COVID-19 più gravemente colpiti dalla malattia, ha detto un professore al centro medico dell’Università di Yeungnam. I risultati potrebbero aiutare i medici a identificare e dare priorità ai pazienti ad alto rischio in una fase precoce della malattia respiratoria causata dal nuovo coronavirus, ha detto a Reuters Ahn June-hong, professore di medicina interna. (6/10)

Reuters:
Rapporto speciale: Pandemic espone problemi sistemici di personale nelle case di cura degli Stati Uniti


Una notte di aprile, mentre il coronavirus attraversava l’Hammonton Center for Rehabilitation and Healthcare, Robyn Esaw, una doppia amputata, fece segno di aiutarla con la sua padella. Ha detto di aver premuto il pulsante sul comodino che accende una luce rossa del corridoio. Nessuno dei pochi membri rimanenti si presentò – e uno di loro spense la luce. Alla fine Esaw ottenne aiuto solo spingendosi alla stazione di cura e urlando. (Kirkham and Lesser, 6/10)

Il giornale di Wall Street:
Le case di cura dicono che alcuni equipaggiamenti protettivi inviati dalla FEMA sono inutilizzabili


Un grande sforzo federale per spedire equipaggiamento protettivo nelle case di cura durante la pandemia di coronavirus è fornire attrezzature che alcune strutture ritengono inutilizzabili, tra cui abiti di plastica che dicono di non soddisfare i requisiti di controllo delle infezioni. Le spedizioni, coordinate dall’agenzia federale di gestione delle emergenze, dovrebbero in definitiva fornire due settimane di guanti, abiti, maschere chirurgiche e protezione degli occhi per ciascuna delle circa 15.000 strutture. Un portavoce della FEMA ha dichiarato che a partire da martedì sono stati inviati 13.654 pacchi, con un numero maggiore di quelli previsti per le prossime settimane. (Mathews, 6/11)

The Associated Press:
Case per disabili colpite duramente da COVID, affrontate violazioni passate


Neil Sullivan era arrabbiato, frustrato e schiacciato dalla colpa. Suo fratello Joe era stato portato di corsa in ambulanza da casa sua per i disabili evoluti al pronto soccorso con un possibile caso di coronavirus. Neil sapeva che le persone del Centro di Sviluppo Elisabeth Ludeman vicino a Chicago erano a rischio. Nel corso degli anni i regolatori hanno segnalato la struttura per violazioni come negligenza dei residenti e non tenere i bagni pieni di sapone e asciugamani di carta. E ora, nel mezzo di una pandemia, uno staff ha detto a Neil che erano ancora a corto di attrezzature salvavita come maschere chirurgiche, abiti, disinfettanti per le mani e persino salviette. (Mohr, Weiss e Dunklin, 6/11)

Il giornale di Wall Street:
Badante con esigenze pandemiche del Coronavirus


Darius Stewart, che fornisce assistenza a persone con bisogni speciali come l’autismo e la sindrome di Down, non ha lasciato la casa residenziale dove lavora da fine aprile. Tutti e tre i dipendenti e quattro residenti della Silver Spring, Md., Erano risultati positivi per il nuovo coronavirus. Dopo 14 ore di turni, ha affermato Stewart, guarda le notizie della televisione e vede infermieri, medici, addetti alla vendita al dettaglio e altri che vengono elogiati. Il 28enne si chiede perché la sua professione non abbia mai ricevuto menzione. « Siamo a malapena riconosciuti anche come operatori sanitari », ha detto. (MacDonald, 6/11)

Il New York Times:
Oltre la Georgia: un avvertimento per novembre mentre gli Stati si affrettano ad espandere il voto per posta


Le 16 elezioni primarie a livello statale tenute durante la pandemia hanno raggiunto un clamoroso nadir martedì, quando la Georgia ha visto un crollo su vasta scala di nuovi sistemi di voto aggravati dalla rapida espansione dello stato di voto per posta. Ma in tutto il paese, le elezioni che si sono svolte negli ultimi due mesi rivelano un quadro estremamente misto, dominato dalle esperienze di diversi stati con un enorme aumento del voto per corrispondenza. Soprattutto, l’affluenza nei 15 stati e Washington, D.C., che negli ultimi mesi ha rapidamente ampliato il voto per posta, è rimasta elevata, a volte a livelli quasi record, anche se le primarie presidenziali democratiche erano quasi del tutto chiuse. (Corasaniti e Vini, 6/10)

Il New York Times:
Il pasticcio elettorale della Georgia: molti problemi, molte colpe, poche soluzioni per novembre


Prima che i funzionari elettorali della Georgia siano in grado di riparare un sistema di voto che ha subito un crollo spettacolare, portando a votazioni assenti che non sono mai state consegnate e che aspettano da martedì nei siti elettorali, devono prima capire chi è il responsabile. As multiple investigations begin into what went wrong, and as Democrats accuse the state’s Republicans of voter suppression, a picture emerged Wednesday of a systematic breakdown that both revealed general incompetence and highlighted some of the thorny and specific challenges that the coronavirus pandemic may pose to elections officials nationwide. (Fausset and Epstein, 6/10)

The New York Times:
Trump 2020 Campaign Will Return With Rally In Tulsa


President Trump will return to the campaign trail on June 19 with a rally in Tulsa, Okla., for the first time since the coronavirus outbreak forced most of the country into quarantine three months ago, a campaign official said Wednesday, as polls show former Vice President Joseph R. Biden Jr. establishing a significant national lead over Mr. Trump and the president’s approval ratings plummeting. Oklahoma, a deep-red state Mr. Trump won four years ago by 36 percentage points, began lifting restrictions on businesses on April 24 and moved into Phase 3 of its reopening on June 1, allowing summer camps to open and workplaces to return with full staffing levels. (Karni, 6/10)

The New York Times:
With Jobless Benefits Set To Lapse, Congress Is At Odds Over An Extension


With expanded jobless benefits put in place to help laid-off workers weather the pandemic set to expire by the end of July, Republicans and Democrats in Congress are at odds over whether to continue to provide substantial payments to tens of millions of Americans who are still out of work. Lawmakers in both parties and administration officials appear to agree that Congress should consider some form of assistance to workers as part of another round of coronavirus aid that is likely to be debated in the coming weeks. But while Democrats want to continue a supplement of $600 a week past July 31, when those benefits are set to lapse, Republicans and the White House — citing an unexpected improvement in jobs numbers — are resisting the move, arguing that doing so could discourage people from returning to work. (Cochrane and Tankersley, 6/11)

The New York Times:
Fed Leaves Rates Unchanged And Projects Years Of High Unemployment


The head of the Federal Reserve on Wednesday offered a grim assessment of how quickly the U.S. economy will recover from its pandemic-induced recession, suggesting that millions of people could remain out of work for an extended period as central bank officials estimated unemployment will be at 9.3 percent by the end of 2020. The Fed chair, Jerome H. Powell, said the labor market might have “hit bottom” after recording a 14.7 percent unemployment rate in April, but made clear that it was too soon to know for certain. (Smialek and Rappeport, 6/10)

The New York Times:
$130 Billion In Small-Business Aid Still Hasn’t Been Used


In April, when the federal government offered $349 billion in loans to small businesses reeling from government shutdown orders in the pandemic, the funding ran out in just 13 days, prompting Congress to swiftly approve a second round of $310 billion. Small businesses have since grown more wary of taking the money. As of Tuesday, more than $130 billion was left in the fund, known as the Paycheck Protection Program. (Cowley, 6/10)

The New York Times:
Amid A Pandemic, Churches Offer Prayer, Hope — And Testing


Ten days in May. Twenty-four churches around New York City. Nearly 20,000 coronavirus tests. Over the past few weeks, churches serving communities of color have been transformed overnight into mini-clinics offering free coronavirus tests to all comers. The initiative, a partnership of the churches, Gov. Andrew M. Cuomo’s office and Northwell Health, is an effort to expand testing among black and Hispanic citizens, who have been disproportionately affected by the pandemic. (Lee and Rabin, 6/10)

The Associated Press:
Is It Safe To Go Swimming During The Coronavirus Pandemic?


Is it safe to swim at a beach or pool during the coronavirus pandemic? Health officials say it can be safe, as long as swimmers stick to social distancing guidelines in and out of the water. According to the U.S. Centers for Disease Control and Prevention, there is no evidence that the virus that causes COVID-19 can spread from person to person in water in pools, hot tubs, oceans or lakes. Pool disinfectants like chlorine should also kill the virus, providing another layer of protection. (6/11)

The New York Times:
Meet The ‘Grandmother Of Street Medics’


As protests against police brutality have swept the country, in some cases leading to additional police aggression, toward demonstrators, a loosely organized group of trained volunteers has been on call to intervene and treat injuries. Street medics, who may be medical professionals or first aid practitioners with only basic training, bandage cuts and rubber bullet wounds. They treat symptoms from tear gas, Mace and pepper spray, using water and saline to flush protesters’ eyes. And, working as teams, they help move marchers out of harm’s way. (Bromwich, 6/10)

The New York Times:
Masks, No Kissing And ‘A Little Kinky’: Dating And Sex In A Pandemic


Pandemic life is tough on everyone. But for a single person, the prospect of dating and sex — while social distancing to avoid a potentially life-threatening respiratory illness — feels impossible. How do you date without touching or kissing? How do you have sex without breathing on your partner and putting each other at risk? “I’ve gone at least two months without sex or other physical connection, and even in my 50s, that’s a long time,” said one man from Austin, who asked not to be named to protect his privacy. “My only venture outside has been to walk the dogs and run a very rare errand, for Pete’s sake. Dating seems even a more remote possibility.” (Parker-Pope, 6/11)

The New York Times:
Why 2 Crises May Finally Force N.Y.C. Schools To Integrate


When New York City became the national epicenter of the coronavirus pandemic, its once-sacrosanct practice of sorting thousands of children into selective public schools suddenly collapsed: The metrics that dictate admissions evaporated as schools shuttered. Then, the city erupted in protest over the killing of George Floyd, and the fact that the proudly progressive city is home to one of the nation’s most racially divided school districts took on fresh urgency. New York is now inadvertently running an experiment in how to operate without high-stakes admissions screens. (Shapiro, 6/11)

This is part of the KHN Morning Briefing, a summary of health policy coverage from major news organizations. Sign up for an email subscription.

Que serait un web site de rencontre dépourvu communauté agitée à radical heure? Bien sûr, il des clichés de fréquentation (le matin 8h et le soir après 21h) par contre il est capital que les fans soient connectés en fidélité pour que vous discutiez avec de potentiels rendez-vous lorsque bon vous semble.