Où Obi Toppin sera-t-il choisi?
mai 18, 2020 Par sexe2 0

Où Obi Toppin sera-t-il choisi?

Voici un projet de NBA 2020 mis à jour. Quelles sont les meilleures perspectives pour le NBA Draft 2020?

Une chose qui doit être mentionnée avant d’entrer dans la chair de ce simulateur NBA 2020 est que la seule chose certaine dans le projet est qu’il finira par se produire.

Quand aura lieu le projet NBA 2020? Il est actuellement prévu pour le 25 juin, mais il semble qu’à un moment donné, cela va changer. Nous ne pouvons pas garder le projet avant d’avoir un projet d’ordre et nous n’aurons pas de projet d’ordre avant la fin de la saison NBA. Si vous ne l’avez pas remarqué, il semble assez peu probable que la NBA recommence au moins jusqu’en mai.

signalé: 2020 NBA Mock Draft 1.0

Il y a aussi des questions sur la façon dont le processus d’avant-projet se déroulera. Les prospects ne traverseront pas le pays pour participer à la formation. Ils ne passeront pas d’une équipe à l’autre pour mener des entretiens. Il semble peu probable qu’il y ait une moissonneuse-batteuse à la mi-mai, voire pas du tout. Il y a un réel sentiment parmi les équipes de la NBA qu’elles ont exploré ces perspectives en personne pour la dernière fois.

Qu’est-ce que cela signifie pour les joueurs qui ont déclaré ou déclareront dans les prochains jours et semaines?

Top 25 pré-saison | Coaching Carousel Tracker pour une entrée précoce

Eh bien, ils ne pourront pas convaincre les équipes qu’ils sont capables de faire des choses qu’ils ne pouvaient pas faire dans les limites de leur équipe universitaire. Ils ne pourront pas passer huit semaines à ne rien faire d’autre que perfectionner un tir à trois points pour bien paraître sur la moissonneuse-batteuse ou pendant l’entraînement. Ils ne pourront pas se présenter pendant le tournoi NCAA et devenir un choix de premier tour.

Tout cela est nouveau et sans précédent.

Donc, avec cela à l’esprit, quelques notes de programmation:

Tout d’abord, je ne projette pas quelles équipes choisiront dans des emplacements spécifiques. Il y a trop de points d’interrogation en ce moment, d’autant plus que la NBA a changé le fonctionnement de sa loterie cette saison. Donc pour l’instant, ce n’est qu’un classement de ce que je pense être les meilleurs joueurs disponibles.

Deuxièmement, je ne sais pas si je suis réellement un expert sur quoi que ce soit, mais je ne suis certainement pas un expert des cercles européens. Donc pour l’instant, c’est moins un repêchage de la NBA 2020 et plus un classement de puissance des meilleurs espoirs de la NCAA avec LaMelo Ball et R.J. Hampton est entré. Je suis sûr que Deni Avdija est exceptionnelle. Jusqu’à ce qu’il joue sur EYBL, je n’ai aucune idée de ce qu’il peut faire à part regarder les mêmes vidéos YouTube que vous regardez.

Hé, au moins je suis honnête.

Alors, sans plus tarder, voici le NBC Sports 2020 NBA Mock Draft.



ÉBAUCHE MOBILE NBA 2020

1. ANTHONY EDWARDS, Géorgie, SG

Détails: 18 ans, 6 pieds-4, 225 lb
Statistiques clés: 19,1 ppg, 5,2 rpg, 2,8 apg, 40% FG, 29% 3PT

Edwards est le meilleur buteur de ce Mock Draft 2020. À 6 pieds 4 pouces avec une envergure de 6 pieds 8 pouces et un athlétisme explosif, il s’est avéré être un seau à trois niveaux dangereux qui peut devenir chaud et faire des choses comme marque 33 points en deux. Demandez à l’État du Michigan. Il a également le profil physique d’un gardien qui peut défendre deux ou trois positions différentes dans la NBA. Tout est là.

Mais Edwards apprend toujours à jouer et à être cohérent. Trop souvent, il se contentait de trois profondes et contestées. Ils avaient l’air fantastiques quand il a frappé un couple d’affilée, mais il a tiré 29% de trois en première année. Cela parle de lui-même, bien qu’une partie de cette inefficacité découle absolument de la charge qu’on lui a demandé de porter. Edwards n’obtenait pas trop de looks faciles à créer pour lui.

Il y a aussi trop de traits dans lesquels il semble désengagé du jeu, que ce soit à cause de son manque de concentration sur l’extrémité défensive de sa passivité offensive. Il a acquis une réputation datant de ses années de lycée pour être un garçon qui commence lentement et met d’énormes chiffres de seconde moitié dans un effort perdant.

2. LAMELO BALL, Australie

Détails: 18 ans, 6 pieds 7 pouces, 180 livres
Statistiques clés: 17 ppg, 7 apg, 7,5 rpg

Je sais ce que vous penserez quand vous entendrez le nom de LaMelo Ball. La réaction sera que vous repensez au garçon de 5 pieds et 11 ans avec des accolades et un mohawk blond qui lance des tirs du milieu de terrain et qui recueille des cerises contre une compétition sans précédent pour essayer d’obtenir 100 points dans un match. Vous penserez immédiatement à tout ce que vous détestiez à propos de Lavar Ball, et je le comprends.

Mais Melo a grandi. Il n’est plus seulement son petit frère. Il est maintenant un garde-guide de 6 et 7 pieds qui possède tous les outils qui vous font croire qu’il pourrait être un garde de premier plan dans la NBA. C’est un formidable passant qui peut prendre n’importe quelle lecture que vous voulez qu’un défenseur affronte les écrans avec les deux mains, et a la taille pour voir ces passages en défense. Son sentiment pour le jeu et le QI du basket-ball sont de l’élite. Il a été un tireur incohérent et inefficace tout au long de sa carrière, mais il a toujours été un bon tireur de lancers francs et bien qu’il doive certainement changer de mécanique, certains de ces faibles pourcentages peuvent s’expliquer par le degré de difficulté des tirs qui est prendre.

Ce qui m’amène à ce qui pourrait être le point le plus important ici: non seulement Melo est l’un des plus jeunes joueurs de ce projet, mais il est également en retard. Il grandit toujours dans son cadre et, même si je doute qu’il soit toujours à égalité avec quelqu’un comme Russell Westbrook, il deviendra certainement plus fort et plus athlétique à mesure qu’il mûrit physiquement et commence un programme d’entraînement en force NBA. Lorsque cela se produit, cela devrait aider son explosivité et sa capacité à gérer la physicalité. Il y a des risques ici, mais je ne pense pas que ce soit fou de dire qu’il a le plus haut toit de tous dans cette classe de draft.

Le plus gros problème, ce sont les trucs hors du terrain. Il a la réputation, juste ou injuste, d’être un défenseur paresseux avec un manque d’éthique de travail. La sélection des équipes en tête du projet devra faire l’objet d’une due diligence. Il peut avoir un haut plafond, mais il y a aussi un buste potentiel en jeu. Si tout fonctionnait bien, cela pourrait devenir le deuxième coureur de Luka Doncic.

signalé: 2020 NBA Mock Draft 1.0

3. JAMES WISEMAN, Memphis

Détails: 19 ans, 7 pieds -1, £ 240
Statistiques clés: 19,7 ppg, 10,7 rpg, 3,0 bpg

Wiseman a tous les outils physiques que vous voulez sur cinq dans la NBA moderne. Il est de 7 pieds 1 avec une envergure de 7 pieds 6, un athlète exceptionnel qui peut vraiment monter et descendre du sol et finir sur le bord. Il a tous les outils pour être un protecteur de cercle capable de protéger les écrans à billes et d’allumer le périmètre si nécessaire. Ce n’est pas Dirk Nowitzki mais ce n’est pas Clint Capela non plus – il a montré quelques éclairs de capacité sur le périmètre.

Les drapeaux rouges avec Wiseman sont doubles. Pour commencer, sa compétitivité a été remise en cause tout au long de sa carrière. Il n’a pas toujours contrôlé les jeux comme quelqu’un de sa taille devrait pouvoir le faire. Il n’est pas aussi dur ou physique que certains le souhaiteraient, et il semble avoir l’habitude d’essayer de prouver qu’il peut jouer loin du panier au lieu d’écraser quiconque se tient entre lui et le bord. Aucune de ces préoccupations n’a été aidée par sa décision de quitter son équipe de Memphis en décembre, à mi-chemin d’une suspension pour enfreindre les règles de la NCAA.

Mon impression sur Wiseman est que s’il avait décidé qu’il voulait être, disons, le prochain Myles Turner, il aurait pu devenir l’un des huit à dix meilleurs centres de la NBA. S’il décide qu’il veut devenir le prochain Giannis, je ne pense pas qu’il fera aussi bien.

4. OBI TOPPIN, Dayton

Détails: 22 ans, 6 pieds 9 pouces, 220 lb
Statistiques clés: 20,0 ppg, 7,5 rpg, 2,2 apg, 1,2 bpg, 1,0 bpg, 63% FG, 39% 3PT

Toppin est l’un des trois gars de ce projet qui, si j’étais un directeur général de la NBA, je serais certainement plus élevé que le terrain, et la raison en est double: d’une part, Toppin est l’un des rares joueurs de ce 2020 NBA Mock Draft qui, je crois, peut avoir un impact significatif sur la NBA en tant que novice, et étant donné que le sommet de cette classe de draft est composé de joueurs qui seront enrôlés dans leur potentiel sans l’avantage d’être un talent qui change de franchise, Je pense que cela a de la valeur de dessiner un gars avec un sol solide comme le roc.

La raison pour laquelle le plancher de Toppin est si haut est à cause de la façon dont il s’intègre en tant que joueur de rôle au niveau suivant. L’offense d’Anthony Grant à Dayton a été proche d’un schéma moderne de la NBA que vous trouverez dans le jeu universitaire, et pourquoi il est capable de jouer de cette façon a tout à voir avec les compétences de Toppin. À 6 pieds 9 pouces, il est un sauteur explosif qui est offensivement polyvalent: il peut frapper un trois, il peut marquer le rebond, il a une assez bonne sensation pour le jeu, il est un passant capable et disponible. Il a également les dimensions et les outils physiques dans lesquels il est concevable qu’il puisse jouer à quatre ou cinq dans des formations de balle, bien qu’il ait besoin d’un certain développement ici; elle a de grandes hanches et une taille élancée qui remet en question sa capacité à prendre du poids et sa capacité à s’asseoir dans une position et à protéger le périmètre. Et bien qu’il soit utile de pouvoir en protéger quatre ou cinq, il y a des questions valables pour savoir si ce sera supérieur ou non à la moyenne.

Je pense que cela viendra avec le temps consacré au programme de force et de conditionnement physique de la NBA, et le fait qu’il soit un retardataire qui n’avait que 6 pieds 2 comme lycée est également pertinent ici.

J’ai analysé pourquoi Toppin s’adapte si bien à l’offense de Dayton le mois dernier, et tout cela s’applique à pourquoi il conviendra aussi bien au niveau suivant:

5. ONYEKA OKONGWU, USC

Détails: 19 ans, 6 pieds 9 pouces, 245 livres
Statistiques clés: 16,2 ppg, 8,6 rpg, 2,7 bpg, 1,2 spg, 72% FT

Pour moi, l’intrigue avec Okongwu est assez simple. C’est un 5 pieds 9 pouces 5 qui est un athlète explosif avec un cadre déjà robuste. Il a produit au niveau universitaire, à la fois en tant que meilleur buteur, videur et protecteur de jante, et a montré des mouvements de poste assez solides pour un jeune de 19 ans. Peut défendre le bord. Il est assez athlétique pour être un cinq commutable comme son plan. Elle a un toucher doux autour du panier, et alors qu’elle ne tourne que de 15 sur 35 sur les sauteurs cette saison, selon Synergy, elle est 9 sur 19 sur les sauteurs à moins de 17 pieds et tire 72% de la ligne des lancers francs à 143 lancers gratuit.

Dans le pire des cas, Okongwu se transforme en un grand moteur hors-bord qui fournit énergie, rebond et défense. Si le cavalier arrive – et surtout le passage – ça peut être bien plus que ça.

6. ISAAC OKORO, Auburn

Détails: 19 ans, 6 pieds 6 pouces, 225 lb
Statistiques clés: 12,9 ppg, 4,4 rpg, 2,0 apg, 29% 3PT

Okoro est un autre gars que je veux être au-dessus du consensus parce que je pense qu’il a une chance d’être un excellent début dans une équipe NBA pour les 12 prochaines années. Je ne suis pas sûr qu’il y ait quelque chose de plus précieux dans la NBA moderne qu’une aile qui est un défenseur multi-positionnel, qui peut défendre dans l’espace et qui peut créer contre une fermeture ou dans l’isolement, mais je suis sûr qu’il n’y a pas il n’y a personne dans ce Mock Draft 2020 qui correspond mieux à ce rôle d’Okoro.

Je ne pense pas que c’est fou de dire qu’Okoro a été le meilleur défenseur du basket-ball universitaire cette saison. Il peut monter la garde, il peut monter la garde, il peut bouger ses pieds, il est déjà construit comme un pro, il a montré sa capacité à bloquer les tirs en tant que défenseur d’équipe. C’est sur quoi le chapeau s’accroche. Mais il s’est également révélé particulièrement doué en dribble, où c’est un cauchemar de s’arrêter quand il fait un pas. Il peut se retrouver sur le bord, mais peut-être sa capacité la plus sous-estimée est sa capacité à lire les défenses et à passer le ballon. Il est définitivement un réalisateur compétent et disponible.

Le seul point d’interrogation est la fusillade, mais dans les conversations que j’ai eues avec des gens qui connaissent Isaac, à la fois au collège et au lycée, le consensus est qu’il est un travailleur. Il prendra les heures dont il a besoin pour se faire une menace de trois.

Voici une ventilation de janvier:

7. TYRESE HALIBURTON, État de l’Iowa

Détails: 20 ans, 6 pieds 5 pouces, 175 lb
Statistiques clés: 15,2 ppg, 6,5 apg, 5,9 rpg, 41,9% 3PT

Les chiffres de Haliburton apparaissent sur la page. À 6 pieds 5 pouces, elle est une garde guide avec une vision extraordinaire qui peut lancer n’importe quelle passe à qui on demandera de faire un point de garde. C’est un excellent tireur à trois points qui a des dimensions de position et s’est révélé, à tout le moins, adéquat comme défenseur dans et hors du ballon. Il était le meilleur joueur sur le terrain pour l’équipe des États-Unis aux championnats du monde U-19 au cours de l’été. Tout cela s’additionne.

S’il y a un problème avec Haliburton, ce sont ses outils physiques. Il n’est pas un athlète explosif et, à £ 175, il y a de sérieuses inquiétudes quant à la façon dont il gérera les pénalités pour atteindre le bord de la NBA. Il a également une sortie lente et funky sur son pull – pense Shawn Marion. Sera-t-il capable de faire passer ce coup au niveau suivant?

Je vais bien sur Haliburton parce que, après avoir vu comment des passants d’élite comme Luka Doncic, Ja Morant et Trae Young ont prospéré tôt dans leur carrière NBA, je suis prêt à prendre le risque avec un garde de 6 pieds et 5 qui peuvent passer par ces étapes au cours d’une année où la possibilité de lancer des dés est relativement faible.

8. COLE ANTHONY, Caroline du Nord

Détails: 19 ans, 6 pieds 3 pouces, 190 lb
Statistiques clés: 18,5 ppg, 5,7 rpg, 4,0 apg, 35% 3PT

Je suis déchiré de Cole en tant que client potentiel. D’une part, j’aime tout de la façon dont il est câblé. L’alpha final est difficile, confiant et compétitif. C’est un travailleur qui mettra des heures dans le gymnase. Compte tenu de la façon dont il a grandi, il ne sera intimidé par rien. À une époque où les clients potentiels abandonnent leurs équipes, ce qu’ils appellent « éteindre », à la mi-saison, une fois qu’ils ont gagné une place près du haut de la loterie, Cole a réagi à une blessure au genou qui a nécessité une chirurgie pour retourner à la courtiser et se battre avec son équipe malgré le fait qu’ils n’ont pas beaucoup à jouer pendant la saison.

Je respecte ça. Si je suis un directeur général de la NBA, je veux que les joueurs soient connectés de cette façon.

Le problème avec Cole est la façon dont il joue. Il est dur et athlétique, mais compte tenu de sa taille et de sa longueur moyennes, il devra plus ou moins protéger les gardes de pointe au niveau suivant. Je ne suis pas sûr qu’il soit assez bon pour être le gars de la NBA qu’il a été tout au long de sa carrière. Incarnez Russell Westbrook, un athlète hyperkinétique qui est un tireur irrégulier, parfois inefficace avec un rayon de passage limité qui a l’habitude de dribbler l’air du ballon et de tirer son équipe hors des jeux la nuit. Il aura 20 ans quand il sera repêché. Combien d’espace lui reste-t-il pour changer?

Ce que je vais dire est le suivant: Anthony est devenu un meilleur passant plus tard dans la saison, quand il a gagné plus de confiance en ses coéquipiers et après avoir traversé un tronçon où il tirait les Tar Heels hors du jeu. C’est bon signe, mais j’ai encore des doutes.

PROJET NBA PROFILE PROJECT

9. TYRESE MAXEY, Kentucky

Détails: 19 ans, 6 pieds 3 pouces, 198 £
Statistiques clés: 14,0 ppg, 4,3 rpg, 3,2 apg, 29% 3PT

Prendre un risque sur Maxey si haut dans le projet de simulation de la NBA 2020 signifie parier que son tir à trois points de 29% en première année a plus à voir avec l’adaptation au niveau collégial qu’avec sa capacité réelle champ de tir. Au lycée, Maxey avait la réputation d’être un meilleur buteur à plein temps pour sa capacité à faire des sauteurs profonds à partir du rebond et la façon dont il peut se retrouver au bord du bord avec une variété de flotteurs et de lay-ups.

Et alors qu’il montrerait des éclairs d’être le marqueur dominant que le Kentucky avait besoin de lui, la poussée de fin de saison des Wildcats était le résultat direct de l’amélioration d’Emmanuel Quickley, pas que Maxey ait trouvé la cohérence. Nous avons passé toute la saison à dire « attendez que Maxey ait son coup » et il ne l’a jamais vraiment fait. Il doit pouvoir faire ce coup car le reste de son jeu est assez limité. Ce n’est pas un créateur naturel, il est programmé pour marquer plus que toute autre chose, et il n’est certainement pas un athlète d’élite selon les normes de la NBA combo-guard, bien qu’il soit un assez bon défenseur du ballon. Il est également un travailleur et, à toutes fins utiles, un grand enfant et un compétiteur. Je pense qu’il y a de fortes chances que son toit soit le meilleur buteur de la deuxième unité, mais si tout se passe bien, je le vois faire une carrière à égalité avec Lou Williams.

10. SADDIQ BEY, Villanova

Détails: 20 ans, 6 pieds 8 pouces, 216 livres
Statistiques clés: 16,1 ppg, 4,7 rpg, 2,4 apg, 45% 3PT
Rapport de dépistage complet

Saddiq Bey est le troisième gars que je voudrais être plus grand que quiconque, car je pense qu’il a une chance d’être l’un des meilleurs joueurs pour sortir de ce projet de maquette NBA 2020. Bey est une sorte de floraison tardive. Il était un garde de 6 pieds 1 pouce lorsqu’il était dans sa deuxième année et, selon le personnel technique de Villanova, il a augmenté de quelques centimètres depuis son arrivée sur le campus. Il est répertorié à 6 pieds 8 pouces et pourrait être plus proche de 6 pieds 9 pouces lorsque tout est dit et fait.

La capacité de tir de Bey parle d’elle-même. Il a atteint 45 pour cent de ses trois car il a tiré plus de cinq par match et s’est terminé dans le 98e centile à l’échelle nationale dans les publicités, selon Synergy. Il a montré une certaine capacité en tant que réalisateur et, bien qu’il ne soit pas un tireur inhabituel à ce stade de son développement, il est capable de jouer le rôle de chef d’orchestre dans les actions avec l’écran de balle. Plus important encore, comme nous l’avons vu ces dernières années avec le programme Villanova, ils ne savent que jouer. Vous ne verrez pas le mot ici si vous ne le faites pas, et étant donné que Bey a été invité à être le point de référence de son équipe de lycée, il a l’expérience d’être plus qu’un simple marqueur.

Mais ce qui a vraiment frappé Bey depuis son arrivée sur la ligne principale, c’est sa capacité à se défendre. Il est le meilleur défenseur du programme et, bien que Villanova ne soit pas toujours connue pour la façon dont ils supervisent, ils étaient la deuxième meilleure équipe défensive du Grand Est derrière Seton Hall, qui était l’une des huit meilleures défenses du pays. Ils l’ont mis sur des gardes rapides allégés comme Devon Dotson et Kamar Baldwin, et la tendance de Villanova à changer signifie que Bey a passé beaucoup de temps à protéger même les grands garçons.

Donc, ce que nous avons ici est un défenseur multi-positions qui tire à couvert depuis le ballon et peut être un réalisateur hors du rebond. Je pense que c’est une bonne perspective comme Mikal Bridges, Donte DiVincenzo, Eric Paschall et Josh Hart, et ces quatre gars sont devenus des joueurs qui dureront un certain temps en NBA. Bey est le prochain en ligne.

11. R.J. HAMPTON, Australie

Détails: 19 ans, 6 pieds 5 pouces, 188 livres
Statistiques clés: 9,5 ppg, 2,5 apg, 1,3 spg, 31,7% 3PT

Hampton est un enfant qui a beaucoup de potentiel, mais qui aura besoin de temps pour passer au niveau supérieur. C’est un gardien de 6 pieds 5 qui peut jouer dans ou hors du ballon, mais doit continuer à développer son maniement du ballon et son sauteur de périmètre afin de faire les deux au niveau NBA. Il a la longueur, la vitesse et l’athlétisme pour pouvoir défendre l’une des deux zones arrière avec le temps, mais c’est une sorte de retardataire qui a besoin de prendre du poids et de la force. Il tentera également sur la défensive, mais il doit être entraîné. Encore une fois, cela viendra avec le temps.

La plus grande préoccupation que j’ai avec Hampton – qui a joué la saison dernière en Australie – est que je ne sais toujours pas s’il a une compétence d’élite.

12. DEVIN VASSELL, État de Floride

Détails: 19 ans, 6 pieds 6 pouces, 180 livres
Statistiques clés: 12,7 ppg, 1,4 spg, 1,0 bpg, 42% 3PT

Vassell était l’une des principales stars de l’ACC, menant une bonne équipe dans l’État de Floride pour marquer et doubler comme son meilleur tireur à trois points. Il a la taille et la longueur pour être un bon défenseur au niveau de la NBA, et s’est avéré être un directeur à cette extrémité du plancher – il fait en moyenne 1,4 interceptions et 1,0 bloc. En jouant pour Leonard Hamilton, vous pouvez être sûr qu’il a eu beaucoup de représentants qui changent défensivement et protègent des joueurs de plus en plus gros. Ce n’est pas un grand réalisateur à l’offensive et, à 180 livres, il a certainement besoin d’ajouter du poids à son cadre. Mais c’est exactement ce que vous recherchez en tant qu’aile 3-D. Dans un NBA Mock Draft 2020 où il est difficile de trouver certaines choses, Vassell, sur le papier, semble être proche d’une quantité connue dans cette gamme.

13. PRECIOUS ACHIUWA, Memphis

Détails: 20 ans, 6 pieds 9 pouces, 225 lb
Statistiques clés: 15,8 ppg, 10,8 rpg, 1,9 bpg, 1,1 spg, 33% 3PT

Le plus grand point d’interrogation pour moi en ce qui concerne Achiuwa est de savoir s’il va embrasser ce qu’il est vraiment. Pour mon argent, c’est une sorte de Bam Adebayo d’un pauvre homme, un grand homme qui peut être utilisé à quatre et, idéalement, comme un petit ballon à cinq. Il joue fort, a une envergure de 7 pieds 2 et s’est avéré être un rebond. Il possède également des compétences en périmètre et en a réalisé trois cette saison. Il y a un marché pour cela dans la NBA, et c’est un rôle dans lequel Achiuwa devrait être en mesure de prospérer.

Mais est-ce ce qu’il veut être? Ou pensez-vous que vous êtes trois? Il est possible qu’Achiuwa soit efficace en tant que front découvert contre des centres plus grands et plus lents. Je ne suis pas sûr qu’on puisse en dire autant de lui à trois. N’oubliez pas, Achiuwa aura 21 ans avant de jouer son premier match NBA. Il était étudiant de première année cette saison et n’a que deux mois de moins que Kaleb Wesson, qui était un jeune homme. Si Achiuwa embrasse qui il est, il a une longue et rentable carrière de basket-ball devant lui.

14. NICO MANNION, Arizona

Détails: 19 ans, 6 pieds 3 pouces, 190 lb
Statistiques clés: 14,0 ppg, 5,3 apg, 33% 3PT

Je ne sais pas si Mannion sera réellement enrôlé si haut, mais je suis prêt à le classer si haut en raison de son plan dans un projet où il y a un certain nombre de perspectives qui pourraient finir par être des bustes totaux. Pour moi, Mannion a le même type de profil en perspective que Jalen Brunson, ou Fred VanVleet ou T.J. McConnell ou Ryan Archdeacon. C’est un garçon qui, dans le pire des cas, passera une décennie à jouer dans la NBA en tant que gardien de réserve en raison de son QI de basket-ball, de sa capacité à tirer et du fait qu’il peut fonctionner en pick-and-roll.

Mon souci de l’écrire si haut est qu’il n’a pas vraiment de compétence NBA. C’est un bon athlète, mais pas un grand athlète, et cela n’est pas aidé par le fait que son envergure est d’environ 2,5 mètres. Il n’est pas bon pour vaincre les défenseurs du dribble au milieu de terrain, ce qui est un problème pour un gardien de la NBA. C’est un bon tireur mais ce n’est pas un grand tireur. C’est un passant de haut niveau mais ce n’est ni Trae Young ni Luka Doncic. Il essaie de se défendre mais n’a pas les outils physiques pour être un défenseur. Je ne suis pas sûr de ce qu’il fait qui le distingue vraiment, et le fait qu’il était le chef d’une équipe de l’Arizona qui a continué à perdre des matchs qu’ils n’auraient pas dû manquer est inquiétant.

15. AARON NESMITH, Vanderbilt

Détails: 20 ans, 6 pieds 6 pouces, 213 livres
Statistiques clés: 23 ppg, 4,9 rpg, 52,2% 3PT, 8,2 3PA

Encore une fois, c’est assez simple pour moi. Nesmith est une aile de 6 pieds 6 avec une envergure de 6 pieds 10 qui tirait un ridicule 52,2% de trois tout en souffrant plus de huit trois par match avant de subir une blessure au pied qui a mis fin à la sa saison. Il n’est pas l’athlète le plus explosif, mais il était l’un des joueurs les plus améliorés du pays avant de se blesser. Je suis prêt à parier sur un gardien avec des joueurs mesurables quand il est un travailleur assez dur pour passer de 33,7% des tirs en première année à cela. C’est le genre de saut que Buddy Hield a fait au cours de sa saison senior. Nesmith n’a que deux ans.

Cela dit, Hield a gagné avec un clip nettement plus élevé que Nesmith, et Hield a gagné contre la compétition Big 12. La saison de Nesmith a été interrompue avant de vraiment entrer dans les dents de SEC. Mais je serais prêt à lancer les dés sur son tir le menant à un rôle de championnat.

16. ISAIAH STEWART, Washington

Détails: 18 ans, 6 pieds 9 pouces, 250 livres
Statistiques clés: 17,0 ppg, 8,8 rpg, 2,1 bpg, 77% FT

Ce que vous voyez, c’est ce que vous obtenez avec Stewart. C’est un rebond infatigable qui, avec 250 kilos de muscles solides, est prêt à rivaliser dans la peinture contre les grands noms de la NBA en ce moment. C’est un bon marqueur qui a montré quelques aperçus de pouvoir en faire trois – le personnel de Washington vous dira que les lumières s’éteignent. C’est bon. La mauvaise nouvelle est que c’est un centre de 6 pieds 9 pouces sous-alimenté qui n’a pas la longueur ou l’explosivité pour pouvoir protéger le bord au niveau de la NBA, et même s’il fera l’effort de protéger le périmètre, il n’a jamais vraiment montré cette capacité. Jouer dans ce quartier de Washington n’a pas non plus contribué à apaiser ces inquiétudes. C’est dur, il a un moteur, il est vraiment bon dans les choses qu’il fait bien, mais s’il ne protège pas le bord ou la protection sur le périmètre, où est-il adapté à la NBA moderne?

Je pense aussi que Stewart est le type de gars qui sera blessé par le fait qu’il n’y aura pas d’entraînement. Il s’agit d’une interview impressionnante qui pourrait montrer ses images et, au moins en théorie, démontrer ce qu’il peut faire sur la défensive.

17. PATRICK WILLIAMS, État de Floride

Détails: 18 ans, 6 pieds-8, 225 lb
Statistiques clés: 9,2 ppg, 4,0 rpg, 32% 3PT

Les chiffres semblent assez piétons, c’est vrai, mais les mettre en contexte est important: Williams sortait du banc pour une équipe de l’État de Floride qui va en profondeur 11 et donne à tout le monde des minutes à peu près égales. Personne n’a jamais donné de chiffres énormes à une émission de Leonard Hamilton. Ce qu’ils font, c’est incuber les joueurs qui se projettent comme des joueurs de rôle dans la ligue. À 6 pieds 8 pouces, Williams est un athlète exceptionnel et un défenseur prospère qui peut protéger le bord et se protéger du périmètre en cas de besoin. Et bien que le tir ait été quelque peu incohérent au cours de la dernière saison, le potentiel est là – il a tiré 84% de trois cette année.

18. JADEN MCDANIELS, Washington

Détails: 19 ans, 6 pieds 10 pouces, 200 livres
Statistiques clés: 13,0 ppg, 5,8 rpg, 2,1 apg, 1,4 bpg, 34% 3PT

D’une part, il est très facile de comprendre pourquoi McDaniels est une perspective si attrayante. Les joueurs avec sa taille et sa longueur ne devraient pas pouvoir faire ce qu’il fait sur le périmètre. Il a une poignée impressionnante, il peut abattre des cavaliers durs et parfois il fera quelque chose pendant un match qui atteindra la page House of Highlights. Ses moments « wow » s’ouvrent.

D’autre part, McDaniels est de 200 £ trempé d’épaules minces et de jambes maigres. Il n’a pas si bien géré le contact cette saison, et il n’est pas si explosif pour un athlète. Et pendant le jeu Pac-12, tous les drapeaux rouges sont apparus. Les explosions émotionnelles ont entraîné trop de fautes techniques. Il a conduit le Pac-12 dans les fautes et les revirements. Lors de la conférence, il n’a joué en moyenne que 11 points. Il était sur le banc depuis dix matchs et Washington n’était pas beaucoup mieux avec lui sur le terrain.

C’est un billet de loterie dans ce faux projet de NBA 2020.

19. JALEN SMITH, Maryland

Détails: 20 ans, 6 pieds 10 pouces, 225 lb
Statistiques clés: 15,5 ppg, 10,5 rpg, 2,4 bpg, 37 3PT%

Stix Smith a été l’un des meilleurs joueurs de basket-ball universitaire au cours du dernier mois. Il est un bâton de pogo athlétique qui a essayé d’en faire trois sur une base cohérente. Je suis inquiet pour son cadre – il arrive à 225 £, mais il semble qu’il soit plus proche de 200 £ – et je ne sais pas à quel point une arme est offensive en plus d’être un tireur de point. Défensivement, il peut protéger la planche, mais cela se traduira-t-il par la NBA, où tous les cinq contre lui auront 20 livres sur lui? Et bien qu’il soit un athlète exceptionnel, il joue raide et droit. Je ne sais pas combien cet athlétisme utilisera sans piste pour le décollage.

Cela dit, au cours des huit dernières semaines de la saison, le potentiel de Smith s’est transformé en production. C’était la principale raison pour laquelle le Maryland ressemblait à l’une des meilleures équipes du pays en cours de route. Je suis prêt à parier sur lui à la fin du premier tour.

20. TRE JONES, duc

Détails: 20 ans, 6 pieds 3 pouces, 185 lb
Statistiques clés: 16,2 ppg, 6,4 apg, 1,8 spg, 36,1% 3PT

Jones est un très bon passant, un formidable défenseur et le type de gardien qui contrôle toutes les boîtes de clichés pour être un gagnant, un leader et un facilitateur. Il était le joueur ACC de l’année et le joueur défensif ACC de l’année. Ses chiffres de score de boîte étaient stupéfiants et son impact sur les matchs de basket-ball va bien au-delà du score de boîte.

Mais surtout, son tir de saut a montré une amélioration réelle et tangible. Jones a fait 36 ​​pour cent de ses trois et en a tiré quatre par nuit. Dans les situations de rattrapage, il a réalisé 40% de ses sauteurs et les a frappés avec un clip de 1,18 point par possession (ou un eFG de 59%, qui se situait dans le 82e centile au niveau national). Il suo gioco pull-up non è ancora lì, ma se è passato dall’essere un ragazzo a squadre a tutto campo non ha sorvegliato oltre 12 piedi come matricola a uno sparatutto del 36% come secondo anno, di cui dire il suo gioco pull-up non sarà il prossimo?

Se Jones non migliora mai, se questo è quello che è per il resto della sua carriera nel basket, è un guardiano di riserva in campionato fino a quando non vuole più giocare. Se continua a sviluppare il suo tiro, tuttavia, potrebbe finire per essere un punto di partenza di guardia. Trovo difficile credere che questo bambino non continuerà a migliorare. In una bozza come questa, questo è un grande valore fino a tardi.

21. JAHMI’US RAMSEY, Texas Tech

Dettagli: 18 anni, 6 piedi-4, 195 libbre
Statistiche chiave: 15,0 ppg, 4,0 rpg, 43% 3PT

Ho attraversato palcoscenici con Ramsey. L’ho adorato al liceo. Sono stato frustrato da lui all’inizio della sua carriera universitaria, mentre Texas Tech ha lavorato per capire qual è il modo migliore per usarlo. Quello su cui si sono stabiliti è come un marcatore e un tiratore d’élite. La grande bandiera rossa per me è che mi aspettavo che Ramsey interpretasse il ruolo di Jarrett Culver-Keenan Evans per Texas Tech, ma non è quel ragazzo perché non è al loro livello nel creare fuori dagli schermi o come passante. Dal momento che è solo 6 piedi-4, questo è qualcosa da monitorare a lungo termine.

Ma è un atleta rimbalzante che può giocare in transizione, spara la copertura dalla palla e dovrebbe essere in grado di attaccare i close-out. I due principali punti interrogativi si trovano all’estremità difensiva del pavimento e sparano dal palleggio, ma quelle sono cose che possono essere migliorate con il tempo. Non è il giocatore che pensavo potesse essere, ma è ancora abbastanza bravo che ha senso usare una top 25 su di lui.

22. KIRA LEWIS Jr., Alabama

Dettagli: 18 anni, 6 piedi-3, 165 libbre
Statistiche chiave: 18,5 ppg, 5,2 apg, 4,8 rpg, 1,7 spg, 37% 3PT

Lewis controlla molte scatole. He’s young for a sophomore — he enrolled at Alabama as a 17-year old and won’t turn 19 until April — and he put up huge numbers for an Alabama team that is built to run, run, run and shoot nothing but threes and layups. He also shot 37 percent from three for the second consecutive season. He’s slender, he’s turnover prone and part of the reason he produced as much as he did this season was because of the pace that Alabama played at. He’s worth a first round pick, especially considering his age.

23. CASSIUS WINSTON, Michigan State

Details: 22 years old, 6-foot-1, 185 lbs
Key Stats: 18.6 ppg, 5.9 apg, 43% 3PT

Winston did not have the season many of us expected him to have as a senior — understandably, given the death of his brother in November — but he still put up All-American numbers for a team that won a share of the Big Ten regular season title. He was playing his best basketball down the stretch, and he still have the highest basketball IQ of anyone in this 2020 NBA mock draft. He’s an elite passer and shooter that thrives in ball-screens. Yes, the defense and athleticism are concerns, but we said the same thing about numerous point guards that have made careers out of being backup point guards. Winston is the next in that pipeline.

24. JOSH GREEN, Arizona

Details: 19 years old, 6-foot-6, 210 lbs
Key Stats: 12.0 ppg, 4.6 rpg, 36% 3PT

Green is a consistent jumper away from being a guy that can stick in the league as a role player for a decade. He’s really athletic, he’s terrific in transition and he’s a willing defender that gives effort. He can be coached up on that end. But he was limited as a scorer in the half court — 1.19 PPP in transition vs. 0.825 in the half court — and part of that is due to the fact that he shot just 33.3 percent on jumpers in half court offense.

25. VERNON CAREY, Duke

Details: 18 years old, 6-foot-10, 250 lbs
Key Stats: 17.8 ppg, 8.8 rpg, 1.6 bpg, 38% 3PT

Carey has proven himself as a terrific low-post scorer and has actually shown off a nice touch from the perimeter. He is left-hand dominant, but that’s something that can be worked on. To be frank, I’m not really all that concerned about the offensive side of the ball with Carey. The biggest issue for Carey is that he is not all that explosive and he is not all that quick, even with the weight he shed during the offseason. He’s struggled in ball-screen coverages and he does not profile as a rim protector at the NBA level. If you can’t guard the rim and you can’t guard ball-screens, where do you fit defensively in the NBA?

26. XAVIER TILLMAN, Michigan State

Details: 21 years old, 6-foot-8, 245 lbs
Key Stats: 13.7 ppg, 10.3 rpg, 3.0 apg, 2.1 bpg, 1.2 spg

I may be out on a limb here, but I truly believe that Tillman is worth a first round pick, especially in this year’s draft class. There’s really two reasons for this: For starters, he is a terrific passer. No one in college basketball is better than making the right play in a 4-on-3 scenario when the defense traps a pick-and-roll ball-handler than Tillman. But he is also an excellent defender that can really read the game. Talk to people around the Michigan State program and they’ll tell you he ran everything defensively. It was his voice that teammates heard. Now, the major question mark is his size. At just 6-foot-8, can he defend fives? Is he quick enough to play the four? If we knew for a fact that the answer to both of those questions would be ‘yes, and he can do it very well,’ I would have him slotted as a top 20 pick.

27. DANIEL OTURU, Minnesota

Details: 20 years old, 6-foot-10, 240 lbs
Key Stats: 20.1 ppg, 11.3 rpg, 2.5 bpg, 37% 3PT

In a league where seemingly every team had a dominant interior player, Daniel Oturu has been arguably the best two-way center in the Big Ten. The numbers that he put up speak for themselves. He was one of the most improved players in the country. He doesn’t have the greatest feel for the game, and he’s something of a blackhole when he does get the ball in his hands, but he has shown off a bit of three-point range and is actually able to put the ball on the floor and make things happen off the bounce. I think his fit as a five in the NBA is better than some of the bigs slotted in front of him.

28. ZEKE NNAJI, Arizona

Details: 19 years old, 6-foot-11, 240 lbs
Key Stats: 16.1 ppg, 8.6 rpg, 0.9 bpg

Nnaji is the most explosive big in this 2020 NBA mock draft class. He’s really, really athletic, and his second jump is something to behold. His production speaks for itself, even if some of it has to due with Arizona’s pace and the play of Nico Mannion. That said, I’m down on Nnaji compared to the rest of the field because I think that he’s somewhat limited defensively. He has a tendency for getting lost guarding ball-screens and he is not a very good rim protector. Can those things be coached up enough to make him worth being picked over the likes of Daniel Oturu, Isaiah Stewart or Jalen Smith?

29. DEVON DOTSON, Kansas

Details: 20 years old, 6-foot-1, 185 lbs
Key Stats: 18.1 ppg, 4.0 apg, 4.1 rpg, 2.3 spg, 31% 3PT

At some point it just becomes impossible to ignore the production. Dotson averaged 18-4-4 for the best team in college basketball, showcasing the ability to get to the rim almost at will while playing tough, aggressive on-ball defense for the best defensive team in the sport. There are some concerns — he’s very right hand-dominant, he shot 31 percent from three, he’s not physically imposing — but he’s worth a flier in this draft class.

30. UDOKA AZUBUIKE, Kansas

Details: 20 years old, 7-foot, 250 lbs
Key Stats:13.7 ppg, 10.5 rpg, 2.6 bpg, 75% FG, 44% FT

I don’t think that it’s crazy to say that Doke helped his professional outlook more than any player in college basketball this season. He was the most dominant defensive force in the sport. His ability to control the paint was unmatched, but he shed enough weight and improved his footspeed enough that he was able to shutdown pick-and-roll actions playing drop coverage, something we are seeing more of in the NBA.

The big question is if he is quick enough to be able to do that at the professional level as well, because he is never going to be a threat to do anything offensively more than four feet away from the rim and he’ll always be a Hack-a-Doke risk given his free throw shooting.

But a year ago, I would have said there was no chance that Azubuike could play in the NBA. None. And now I think that he’ll be an effective piece for a team that is creative in the way they use him in certain matchups.

31. CASSIUS STANLEY, Duke

Details: 20 years old, 6-foot-6, 193 lbs
Key Stats: 12.6 ppg, 4.9 rpg, 36% 3PT

Stanley is one of the most explosive athletes in this draft class. He’s a guy that projects as a plus-defender as a result. If you assume that his 36 percent three-point shooting is for real, he’s a solid 3-and-D wing prospect that could find a way onto a roster. His shooting mechanics are a little funky, and he was flat-out bad shooting off the dribble, but he was in the 87th percentile nationally on all jump shots at 1.099 PPP and the 93rd percentile nationally on catch-and-shoot jumpers at 1.312 PPP, according to Synergy.

32. YVES PONS, Tennessee

Details: 21 years old, 6-foot-6, 215 lbs
Key Stats: 10.8 ppg, 5.4 rpg, 2.4 bpg, 35% 3PT

Pons is the best athlete and the best defender in this entire 2020 NBA mock draft class. You often hear things like “he can guard all five positions” which tends to be an exaggeration. Not for Pons. He can, quite literally, guard any point guard, any center and anyone in between. He can play the four, and at times even the five, in small-ball lineups in the NBA to great effect. What makes him even more intriguing is that he shot 42 percent on unguarded catch-and-shoot threes. I think this is the most important number when it comes to his three-point shooting, because these are the face-up, step-in threes that he’ll be shooting at the next level.

The thing about Pons is that he played the three as a sophomore. As a junior, he was Tennessee’s four, which meant that instead of coming off of screens to get a shot, he was stepping into them as a trailing big or catching and shooting as a floor-spacer. This is the role he would play in the league.

Put it all together, and I’ll buy on a player that has an elite NBA skill with the potential to fill out his game to be effective in a role.

33. PAUL REED, DePaul

Details: 20 years old, 6-foot-9, 220 lbs
Key Stats: 15.1 ppg, 10.7 rpg, 2.6 bpg, 1.9 spg

Here’s what you need to know about Paul Reed right now: Since Shane Battier left school in 2001, there have been two high-major players that have averaged at least 2.0 blocks and 2.0 steals in the same season: Matisse Thybulle and Nerlens Noel. Noel is the only other high-major player to average 1.9 steals and 2,5 blocks. While Reed is shooting just 16-for-52 from three this season, he shot 40.5 percent from beyond the arc as a sophomore and has been a 75 percent free throw shooter the last two years. Size, length, athleticism, defensive playmaking, defensive versatility and a shot at being a shooter, too? I’m in, even with DePaul’s late-season swoon.

34. AYO DOSUNMU, Illinois

Details: 20 years old, 6-foot-5, 185 lbs
Key Stats: 16.6 ppg, 4.3 rpg, 3.3 apg, 30% 3PT

Dosunmu is a tough player to project. On the one hand, he has all the physical tools to be a capable combo-guard in the NBA, and he proved himself as a slasher and clutch-shot maker as a sophomore. On the other hand, in a year where he was trying to prove to NBA scouts that he can be a consistent three-point shooter, his numbers dipped from 35 percent to under 30 percent. He has a reputation for being a worker and a good locker room guy, and given his ability to defend both backcourt positions, I certainly think it’s reasonable to bet on him getting better as a shooter in the second round.

35. MALACHI FLYNN, San Diego State

Details: 21 years old, 6-foot-1, 185 lbs
Key Stats: 17.6 ppg, 5.1 apg, 4.5 rpg, 37% 3PT

Flynn is in a tough spot. On the one hand, he just finished his fourth season in college by having an All-American campaign while leading the Aztecs to a 30-2 record and the brink of a No. 1 seed in the NCAA tournament. He turns 22 in May. It makes sense for him to leave now, striking while the iron is hot.

But just how hot is that iron, so to speak? Flynn is a plus-shooter that shines in ball-screens and thrived in an offense that was built entirely around his ability to do those two things. But he’s 6-foot-1, somewhat limited physically and looking at being a preseason first-team All-American if he returns to school.

At this point, I think that he is what he is as a player — a career NBA backup with a chance to get a couple of contracts in the NBA doing just that.

36. JORDAN NWORA, Louisville

Details: 21 years old, 6-foot-7, 225 lbs
Key Stats: 18.0 ppg, 7.7 rpg, 40.2% 3PT

Nwora has the size, the length and the shooting ability to make it as a wing in the NBA. He’s a better leaper than he gets credit for because of his reputation for being a subpar athlete, but where that lacking athleticism is seen functionally is in his ability to defend. He’s not that quick laterally, and that’s a concern for a guy that will theoretically be twos and threes in the NBA.

37. GRANT RILLER, Charleston

Details: 23 years old, 6-foot-3, 190 lbs
Key Stats: 21.9 ppg, 3.9 apg, 36% 3PT

Riller is just a bucket-getter. He’s crafty off the bounce, he can finish around the basket and he is a capable three-point shooter. He also has positional size to play lead guard in the NBA. What’s the downside of drafting him in the second round and seeing what he develops into?

38. MAMADI DIAKITE, Virginia

Details: 23 years old, 6-foot-9, 224 lbs
Key Stats: 13.7 ppg, 6.8 rpg, 1.3 bpg, 36.4% 3PT

Diakite is 23 years old, he’s not overly physical, he has never been a great rebounder and he’s a better rim protector in theory than in practice, so I get it. But also understand that he has been Virginia’s best three-point shooter this season, the guy that was used in actions that Tony Bennett ran for Kyle Guy last year, and he’s a 6-foot-9 switchable four. I’ll forever be on the Mamadi bandwagon.

39. KALEB WESSON, Ohio State

Details: 20 years old, 6-foot-9, 250 lbs
Key Stats: 14.8 ppg, 9.3 rpg, 1.9 apg, 42.5% 3PT

Wesson is the guy that was helped the most by testing the waters of the NBA draft last year. He shed some weight, he’s gotten much better as a defender in ball-screen actions and he’s still a bully on the block that can really pass and knockdown threes. He’s got a shot to stick.

40. MYLES POWELL, Seton Hall

Details: 22 years old, 6-foot-1, 195 lbs
Key Stats: 21.0 ppg, 2.9 apg, 30.6% 3PT

Powell’s efficiency numbers were way down this year, but he has dealt with some injuries. I’m mostly buying on him the way I bought on Carsen Edwards — whose efficiency suffered before exploding in the NCAA tournament — last season. He’s tough as nails, he can shoot off the dribble or off the catch, and he’ll put in the effort defensively.