mai 30, 2020 Par sexe2 0

Mois de la musique NZ 2020: Fresh Music Daily

L’équipe RNZ Music célèbre le mois de la musique néo-zélandaise avec Fresh Music Daily – de la nouvelle musique par un artiste kiwi différent chaque jour.

31 mai Finn Johansson – « 6 Pack »

Le musicien de Wellington, Finn Johansson, décrit sa musique comme «une pincée d’espoir juste avant que votre cœur ne se brise». Ses chansons sont pleines de curiosité et pleines de non-séquences sur l’amour brut et la douleur.

Finn participe régulièrement à l’émission Lary de Karyn Hay sur RNZ National.

« 6 Pack » est son dernier single et a été enregistré avec un coude foulé et écrit avec « un esprit semi-déplacé ». Finn l’appelle « The Winter Song ».

30 mai Marlins Dreaming – « Couler ou nager »

Marlin’s Dreaming est un Dunedin de quatre pièces formé en 2017. Ils ont sorti deux albums, une série d’EP et des singles, et ont soutenu des spectacles tels que The Chills, Kirin J Callinan et Ocean Alley.

« Sink or Swim » est tiré de leur dernier album Quotidian, sorti en avril. Ils ont enregistré cette version spéciale en direct de la piste alors qu’ils étaient en vrac.

29 mai Alexa Casino – « Continuez à respirer »

Producteur de chambre, chanteur, auteur-compositeur et DJ, Alexa Casino produit constamment de la musique depuis 2016 et sort son premier EP Réjouissez-vous Essayez de déchirer Cry Hard en 2017.

Sa musique prend l’essence de l’emo (pensez à la musique rock en mettant l’accent sur l’expression émotionnelle) et la traduit en pop RnB minimale.

Elle chante tout, de l’angoisse à la santé mentale, créant des chansons qui rappellent aux gens que c’est bien d’avoir des « Great Feelings » – elle les a aussi.

La chanson d’Alexa « Keep Breathing » sortira le vendredi 5 juin prochain. Il a écrit la chanson quand son chien Chelsea était en train de mourir, échantillonnant le son de sa respiration, qui est répété tout au long de la chanson.

Écrire la piste qui traite essentiellement des mécanismes d’adaptation d’Alexa a été une expérience cathartique.

«Quand vous avez du mal à vous débrouiller, il n’est pas toujours facile de vous souvenir de continuer à respirer et de continuer quand tout semble fini. C’est une chanson vraiment touchante et émotionnelle pour moi, plus que tout ce que j’ai fait. « 

28 mai Jake Love – « Waste Away »

Jake Love, artiste alt-pop de Tāmaki Makaurau, a sorti son premier EP Football en février. Sa musique « reprend l’éthique d’une danse des années 80 et la combine avec un catalogue rétro de relations et de chagrins ».

« Waste Away » est la première chanson que Jake ait jamais écrite à propos de sa femme: « Nous ne sommes restés qu’un an dans notre relation et j’essayais de capturer ce sentiment universitaire où vous avez un temps infini à passer à tomber amoureux. »

Le son de la chanson est inspiré par certains des films préférés des lycéens de Jake des années 80: « Je voulais créer quelque chose qui pourrait correspondre au bombardement de John Kusack. »

Jake regardait les montages de films des années 80 sur YouTube et a décidé de s’y intégrer, en utilisant le seul matériel de quarantaine qu’il avait sous la main.

«  » Waste Away « capture ce sentiment de désir intemporel que les films des années 80 semblent évoquer, basé sur lui dans le sens de la réalité – une réalité imparfaite qui existe hors de l’écran. »

Suivez Jake Love sur Facebook | Instagram | chant

27 mai Leaping Tiger – « Aura »

Leaping Tiger est le projet du producteur de musique et bassiste de 21 ans Jacob Park. S’inspirant d’un large éventail de genres, sa musique est un mélange unique d’électronique, d’alternative, de hip-hop et de RnB.

« Aura » s’est réuni après que Leaping Tiger ait participé à l’initiative Two Daze New Zealand Music Month, dans laquelle les musiciens de kiwi sont chargés d’écrire et d’enregistrer une chanson originale en 48 heures. Cette année a été particulièrement difficile, car elle a eu lieu pendant le bloc de niveau 4.

Jacob écoutait beaucoup de musique influencée par Garage au Royaume-Uni. Il s’est inspiré de la musique de club à une époque où sortir n’était pas possible. «Cela semblait très thérapeutique», explique Jacob.

26 mai Emily Muli – « Self-care »

Emily Muli est une multi-instrumentiste, productrice, chanteuse et compositrice d’Auckland. Sa musique mêle des éléments de néo-soul, RnB, jazz et ses racines dans le Pacifique.

En 2019, Emily a sorti son premier single, « Rhythm & Truth », qu’elle a joué en direct pour RNZ peu de temps après sa sortie.

Lorsqu’elle ne fait pas de musique, Emily parcourt le monde en tant que jeune humanitaire et militante, au service de sa communauté à travers la défense et les arts créatifs.

Emily a écrit « Self-Care » comme un rappel mental pour prendre soin d’elle-même: « Je suis toujours occupée à faire quelque chose, alors j’ai pensé que si j’avais écrit une chanson sur les soins personnels, j’aurais vraiment écouté! »

Lorsque le bloc de niveau 4 a commencé, il n’avait aucune excuse: «Avec l’aide de mon groupe, la vidéo et la piste nous font littéralement jouer en direct dans le confort de notre maison, avec quelques clichés de qualité au niveau de l’iPhone et un tas de bonnes vibrations. « 

25 mai Abby Wolfe – « Chute libre »

Dunedin, 23 ans, auteur-compositeur-interprète Abby Wolfe fait de la musique depuis son adolescence. Le musicien pop émergent a une chaîne de singles à succès en son nom, dont le dernier est « Free Falling ».

« Quand j’ai écrit » Free Falling « , j’ai pensé à affronter mes peurs d’être gay dans l’industrie de la musique », explique Abby, « j’avais en tête que je ne pouvais pas être les deux.

«Je pensais que je devais supprimer la moitié de moi-même pour que ma carrière puisse prospérer. La chute libre signifie sauter à l’acceptation et à l’amour. « 

La vidéo lyrique de la chanson a été créée à Dunedin par Made By Wade, alias Wade McClelland, qui a travaillé avec les artistes Kiwi Summer Thieves, Raiza Biza et Mo Muse.

Abby a écrit les paroles de la vidéo à la main, pour lui donner un aspect personnel et honnête, « comme si je lisais les paroles immédiatement après l’écriture de la chanson. »

« Nous voulions reproduire la couverture », explique Abby, « pour créer une vidéo de performance intime pour correspondre à la chanson. »

Facebook | Instagram | chant | Spotify | Youtube

24 mai Les majordomes – « Calenture »

Les Butlers sont un groupe de surf surf de cinq pièces de Christchurch.

Ils ont fait une longue tournée en Nouvelle-Zélande et en Australie, jouant en série, ouvrant des spectacles comme Teskey Brothers et Sticky Fingers et se produisant dans des festivals comme RnV, Electric Avenue et Bay Dreams.

Le groupe devait voyager aux États-Unis ce mois-ci pour leur première tournée là-bas, mais s’est plutôt concentré sur l’enregistrement du nouveau matériel qu’ils ont inventé pour le bloc.

Le leader des majordomes Walt Robberds a enregistré cette version acoustique spéciale du dernier single du groupe, « Calenture », alors qu’il était dans un état verrouillé.

Et si vous vous demandez ce que « calenture » signifie, c’est une expérience délirante et fiévreuse que les marins vivent en mer, les faisant halluciner ou rencontrer leur disparition!

23 mai Jack Panther – « Ce rêve »

Jack Panther est un musicien indie-pop né à Auckland, basé à Wellington, qui mélange musique pop et mélancolie.

2020 verra la sortie du premier EP de Jack, une collaboration avec le producteur britannique Ian Barter qui a travaillé avec des artistes comme Amy Winehouse et Paloma Faith.

Jack vit souvent des rêves vifs et complexes, et son nouvel EP s’inspire d’un rêve particulier sur son avenir avec un ex-partenaire.

Le couple avait une romance estivale intense, ils ont donc dû faire l’appel difficile s’ils continuaient sur de longues distances.

« J’étais dans une relation passionnée qui est devenue toxique », explique Jack, « J’ai écrit sur chaque moment intense de la relation et j’ai fini par en dire la fin. »

L’EP raconte l’histoire de l’amour estival, de la longue distance et du chagrin. L’écriture de Jack tisse des expériences personnelles avec des sentiments connexes qui montrent un côté vulnérable et sombre.

« This Dream » est le premier single de Jack. Il a enregistré cette version spéciale en direct pendant le bloc avec l’aide du réalisateur Bill Bycroft, qui l’a tourné et édité.

Suivez Jack Panther sur Facebook | Instagram | Spotify

Assiettes en papier le 22 mai – « Et si »

Paper Plates est un duo alt-pop de Wellington. Les membres Agatha (touches, voix) et Noah (batterie) font de la musique avec des accumulations explosives et des paysages sonores engageants, qui encouragent l’estime de soi et l’identité. Le couple sort son premier EP à cinq titres Murs de jeux au mois de septembre.

Inspiré par une journée comme « regarder le plafond », l’EP fait référence au bien-être mental, aux ruptures, aux relations et à tout ce qui rend l’humain, l’humain.

Paper Plates a écrit et enregistré cette toute nouvelle chanson, « What If » comme une sorte d’instantané de leur temps en vrac.

Produit par Ethan Thompson et avec Ben Doornbos à la basse et Reuben Burke-Munns à la guitare.

« Nous voulions encourager tout le monde à prendre soin les uns des autres et à respirer en ces temps stressants », explique le groupe.

« C’est un message amical pour vous tous qu’il est normal de ne pas aller bien – il est important de reconnaître nos problèmes et de traiter les choses au fur et à mesure, plutôt que de les bloquer et de les mettre de côté. »

« Reste fort, aroha nui des assiettes en papier. »

Suivez les assiettes en papier sur Facebook | Instagram | Youtube | Site Internet

21 mai Zane 2000 – « Le moment est venu »

Zane 2000 est l’alter ego du musicien de Christchurch Jonty O’Connor, qui travaille comme batteur de session et percussionniste, compositeur et producteur.

Il a passé du temps en tant que batteur dans le studio du célèbre studio The Sitting Room Lyttleton de Ben Edwards et a joué avec Delaney Davidson, Finn Andrews, Emily Fairlight et Barry Saunders.

Jonty a écrit et enregistré « Time Just Is » pendant le blocus, avec l’aide de son ami Jimmy Rainey, qui a un saxophone.

« Au début du blocus, une grande partie de mon énergie mentale a été dépensée à penser à la nature du temps lui-même … les mots » Temps! Seulement! EST! « Ils ont continué à émerger dans mon esprit. C’est mon rappel de vivre dans le présent », explique Jonty.

Jonty a réalisé la vidéo sur son téléphone en utilisant des images de ses promenades quotidiennes et d’une précédente visite à la Pyramide du Soleil à Teotihuacan, au Mexique.

«Un large thème que j’avais en tête lorsque je réalisais la vidéo était simplement d’apprécier le soleil dans toute sa splendeur. Le site de karting à Christchurch fait également son apparition.

Suivez Zane 2000 sur Facebook | Instagram | Camp de bande

20 mai Antony Jeffares – « Idiot Day »

Antony Jeffares, originaire de Tauranga, est un auteur-compositeur, producteur et multi-instrumentiste, résidant maintenant à Auckland.

« Idiot Day » est un morceau inédit de son prochain album Quand Twilight (j’aspire toujours) arrive. Antony a enregistré cette version spéciale en direct de la piste à la maison alors qu’il était sur le bloc.

«  » Idiot Day « était une sorte d’expérience d’auteur-compositeur cathartique », explique Antony, « Je ne me souviens pas de ce qui n’allait pas si bien ce jour-là, mais je me souviens de l’espace libre.

« Maintenant, quand je constate que je vis une expérience similaire, je chante souvent la » moralité « de la chanson dans ma tête: » Laisse la voile, aujourd’hui tout est allé en enfer.  » « Il y a un certain soulagement en reconnaissant que cela ne s’améliorera probablement pas. »

« Idiot Day » est la seule chanson « acoustique » du prochain album d’Antony, ce qui en fait un choix facile pour une session d’isolement en direct.

« C’était vraiment agréable d’oublier les boîtes à rythmes, les synthés et le studio et de simplement s’asseoir dehors et enregistrer quelques images de la guitare acoustique », dit Antony.

Les précédents singles d’Antony « Wrong / Loss », « We Carry On » et « Misery Under The Sun » sont maintenant disponibles et apparaîtront également sur l’album.

Quand Twilight arrive ce sera le premier album d’Antony sous son nom Antony Jeffares, mais il a joué dans divers projets au fil des ans, dont PleasePlease, Pig Island et soliste, avec le surnom Ants Jeffares.

Avant le verrouillage, il avait joué son nouveau matériel solo en direct, avec son groupe, en ouvrant des spectacles comme French For Rabbits et Same Name Confusion.

Antony décrit son son comme «Trouver un point faible entre Peter Gabriel, Carole King et Blood Orange», est fortement influencé par la scène Laurel Canyon des années 70 et la nouvelle vague pop des années 80.

19 mai Hybrid Rose – « Pixie Baby »

Le musicien Wellington Hybrid Rose est une « pop star futuriste » autoproclamée au style nostalgique. De la synth-pop chatoyante des années 80 à la techno des années 90, sa musique vise à créer « un haut niveau de débauche avec du chewing-gum ».

Hybrid Rose est inspiré par des artistes comme Charli XCX, Aqua et Spice Girls – une musique frénétique et très produite, mais « pleine d’émotion, vous donnant l’impression d’être au niveau principal d’un jeu vidéo ».

« Pixie Baby » est le récent single du quatrième album de Hybrid Rose, qui sortira plus tard cette année. Suit la sortie de « Mr Spaceman » et « PLAZTIQUE », qui seront également présents sur le disque.

«C’est une chanson sur le sentiment lorsque vous avez accepté que vous commencez à tomber amoureux de quelqu’un», dit Rose, «Vous voulez être avec eux tout le temps, leur donner tout, tout faire avec eux et ça vous rend si étourdi et heureux!

« J’adore cette chanson parce que c’est ce que je ressens beaucoup quand je suis créatif dans mon espace et je me sens tellement excité et satisfait de ce que je crée.

« J’ai tellement écouté Charli XCX, je l’ai dérangée Pop 2 mixtape ces derniers temps et je suis tellement passionné par la façon dont il mélange le monde réel avec le monde numérique, donc la chanson est très similaire à la musique PC des années 90. « 

18 mai Geoff Ong – « Je ne sais pas »

Le musicien d’Auckland Geoff Ong est une pop star autoproclamée pour les dorks.

Ses chansons sont agréablement originales, un antidote au manque d’authenticité d’une grande partie de la musique pop d’aujourd’hui. Geoff fait de la musique pour des gens qui ont l’impression de ne pas être « l’un des enfants fantastiques ».

Comme tous ses précédents singles, Geoff a écrit, produit, mixé et masterisé « Je ne sais pas » dans sa chambre à Auckland.

Geoff décrit que la chanson est « un porte-drapeau » pour son prochain premier album, qui devrait sortir plus tard cette année.

En plus de quelques morceaux qui viennent d’être enregistrés, l’album inclura « Fingerprints », « Don’t Know You No More », « Save Me The Weekend » et « All The Hours », tous les éléments qui ont mené au Top 5 des graphiques uniques en Nouvelle-Zélande.

« Je ne sais pas » il s’agit de « se battre pour comprendre ce qui se passe dans votre cerveau afin que vous puissiez l’expliquer à quelqu’un. »

« Je suppose que notre désir d’être écouté et compris en tant qu’êtres humains est au centre, même lorsque nous ne nous comprenons pas pleinement », explique Geoff.

Geoff a fait la vidéo « Je ne sais pas » pendant le bloc: « Je me battais vraiment pour des idées … Je me disais: » Comment puis-je le rendre intéressant si c’est juste moi autour de la maison? « 

Il est tombé sur un article de blog parlant de la façon dont les filtres de réalité augmentée sont « la nouvelle frontière de l’art surréaliste », « Et je me disais » DUDE c’est fantastique! « 

«J’ai fait une plongée profonde sur Instagram et j’ai trouvé de nombreux filtres AR fantastiques et nous y voilà! Tout s’est passé très rapidement. « 

Geoff dans son prochain album:

«Je veux que l’album dans son ensemble soit authentique, direct et intime. La musique est un médium artistique si puissant car elle s’insinue dans notre subconscient et nous apprend à être à l’aise avec la douleur, la vulnérabilité et l’auto-examen sans même le savoir. « 

Suivez Geoff sur Facebook | Instagram | chant

17 mai Neive Strang – « Paradigm »

Neive Strang est un auteur-compositeur et musicien de 19 ans originaire de Dunedin. Neive joue et écrit des chansons depuis qu’il se souvient et se produit en direct depuis le lycée, quand il faisait partie d’un groupe appelé Painted Blind.

Neive a sorti son premier EP solo attentes dans sa première année de lycée. Elle a enregistré et mixé dans sa chambre avec l’aide de son partenaire Jack qui a fourni des lignes de guitare et de basse.

« Paradigm » vient du nouvel album de Neive La vie lunaire, qui sortira le mois prochain.

La chanson parle de la paranoïa et de la façon dont elle peut vous empêcher de vivre pleinement votre vie.

Neive et son partenaire Jack ont ​​monté la vidéo comme un projet de quarantaine amusant. Jack a fait le tournage, la découpe et le montage, et Neive a peint et monté les animations.

«Nous sommes tous les deux très satisfaits de la suite des événements, étant donné le peu de ressources que nous avions à la maison», explique Neive.

16 mai Sam Wave – « Trouver quelqu’un de sexy »

Sam Wave est le surnom de Sam Mehrtens, un auteur-compositeur-interprète, producteur, multi-instrumentiste, réalisateur et interprète basé à Arrowtown. « Find Someone Sexy » est du premier album de Sam Chose rhétorique.

Sam a réalisé la vidéo de « Find Someone Sexy » pendant le bloc avec l’aide du créateur de contenu londonien Zorowar.

« Je regardais par-dessus l’épaule de ma copine pendant qu’elle parcourait son fil Instagram », dit Sam, « et voilà. »

Sam a été attiré par le regard de Zorowar et a immédiatement compris que quelque chose de beau pouvait sortir de l’association de Zorowar avec « Find Someone Sexy ».

« La chanson est comme un clin d’œil timide qui donne envie de dire ‘Salut' », dit Sam, « En se basant sur le texte » Tout le monde dans la maison se sent boutonneux « , nous avons pensé: » Où et comment?  » « … Rencontres en ligne, webcam active. »

La vidéo est coquette, sexuellement ouverte et célèbre la diversité à l’ère d’Internet.

Suivez Sam Wave sur Instagram

15 mai Theia – « Célébrité »

L’artiste pop-pop Theia a fait sa première apparition en 2016 avec son premier single « Roam ». Son premier EP éponyme lui a valu trois nominations aux NZ Music Awards 2017; tandis que son deuxième, Pas ta princesse, a été nominé pour deux prix aux Waiata Māori Music Awards 2019.

« Celebrity » est sa quatrième et dernière chanson 99% ange mixtape, qui est sorti aujourd’hui.

La chanson parle de vendre votre âme au culte des célébrités: « Des gens qui feraient n’importe quoi pour être considérés comme célèbres ou réussis, même si cela signifie se perdre dans le processus », explique Theia.

La vidéo « Celebrity » est inspirée du genre dark fantasy: « Ma vision de la vidéo était que cette fille semblable à un elfe était contaminée par les groupies et le glamour hollywoodien », explique le réalisateur Nas Nixx.

La jeune fille finit par se transformer en succube: «La cupidité prend son âme; elle est entourée de groupies, mais elle est toujours seule », ajoute Theia.

Pour célébrer la sortie de 99% ange, Theia tiendra une soirée Zoom le 24 mai, où ils effectueront la mixtape dos à dos, avec le DJ / producteur australien Oh Boy. Gardez un œil sur Instagram de Theia pour plus de détails.

Suivez Theia sur Facebook | Instagram | Spotify | Youtube

14 mai Neil MacLeod – « Trems »

Neil MacLeod est un musicien de 20 ans de Wellington qui sortira son troisième EP plus tard cette année.

Né en Angleterre, Neil et sa famille ont déménagé à Christchurch étant enfant. À 17 ans, il déménage à Wellington pour poursuivre une carrière dans la musique, libérant son premier EP Sonder en 2017.

C’est à Wellington qu’il a formé ce qui allait devenir une relation durable et fructueuse avec le producteur Devin Abrams (Drax Project, Pacific Heights).

Après avoir participé au record de Devin Pacific Pacific 2018 Une lumière perdue le couple a commencé à travailler sur le premier EP « professionnel » de Neil Explique, d’où « Trems » est tiré.

Neil dans son enregistrement de verrouillage en direct de « Trems »:

«Lorsque RNZ m’a demandé de jouer à la maison, » Trems « semblait être une bonne option, car cela m’a donné l’opportunité de vraiment transformer une de mes chansons. La version enregistrée de ‘Trems’ est produite de manière dense – donc la supprimer m’a donné et (espérons-le) donnera aux autres une expérience de chanson unique.

«Du point de vue des paroles, ‘Trems’ joue avec la comparaison des aspects d’une relation et des éléments de la nature. « Boucle-toi autour de moi, ouvre comme une fleur »

«C’est une chanson d’intimité et de confiance. J’ai toujours pensé que cette chanson avait une qualité « heureuse », mais avec ce remaniement, de nouvelles émotions ont été révélées.

«Les nouveaux accords, joués à un rythme approprié, insufflent un nouveau sentiment de désespoir et de douleur – du moins pour moi.

«C’est probablement plus révélateur de ma position récente pour être honnête, mais dans les deux cas, ce fut une belle expérience. J’espère que l’enregistrement pourra être de réconfort et de joie pour quelqu’un là-bas, c’est vraiment mon seul espoir.

« Merci à RNZ pour son soutien continu. »

Suivez Neil MacLeod sur Facebook | Instagram | Camp de bande

13 mai Dillastrate – « Trop tôt »

Le duo néo-soul / pop Christchurch Dillastrate est une voiture de tourisme. Ils ont apporté leur spectacle en Nouvelle-Zélande plus de dix fois au cours des dernières années, jouant à la fois des spectacles principaux et des machines à sous pour des spectacles tels que Katchafire et Sons of Sion.

Le duo – composé de Henare « H » Kaa (batterie, voix principale) et Tim Driver (claviers, boucles, voix) – a récemment sorti son premier album éponyme, dont « Too Soon » est tiré.

L’album capture à la fois les aspects les plus énergiques et les plus intimes de Dillastrate, avec le funk de la soirée « revers » qui se mélange avec des jams lents et vulnérables, des grooves latéraux feuilletés et des ballades sanglantes.

« Too Soon » raconte l’histoire d’une nuit terrifiante du point de vue de quelqu’un qui a eu des complications cardiaques soudaines. Il raconte leurs pensées intérieures alors qu’ils se trouvent dans la salle d’urgence en attendant un traitement médical et aux prises avec leur mortalité.

La vidéo a été produite en collaboration avec la chorégraphe Chloe Levings et les danseurs de la Levings School of Dance de Christchurch.

Suivez Dillastrate sur Facebook | Instagram | Spotify

12 mai Solomon Crook – « Le jour où je pensais que j’allais mourir »

Solomon Crook est un musicien pop de 22 ans originaire de la belle ville d’Opoutere sur le Coromandel. « The Day I Thought About Dying » est le premier single de son prochain EP, qui sortira plus tard cette année.

La chanson explore les sentiments de solitude et d’isolement auxquels nous pouvons tous faire face: « J’ai écrit cette chanson quand je me sentais séparé des gens dont j’aurais dû me sentir le plus proche », dit Solomon, « Cette chanson est moi qui intériorise ces sentiments et ces pensées, reflétant et essayer de les comprendre. « 

Le sentiment de la chanson est particulièrement puissant en ce moment: « Montrez que si vous vous sentez seul, n’ayez jamais peur de contacter les autres. C’est pourquoi j’aime cette chanson; bien qu’elle capture un sentiment d’isolement, elle apporte également un sentiment d’espoir et de changement. « 

Salomon s’est amusé à monter cette vidéo spéciale en direct. Il a travaillé avec son ami proche et collaborateur Oscar Keys, qui a donné une direction créative sur les appels Messenger, et sa petite amie, Sophie Lemaire-Sicre, qui a aidé à monter l’ensemble dans sa chambre.

Vers la fin de l’année dernière, Solomon, Oscar et une équipe de créateurs de Wellington ont filmé l’extraordinaire vidéo officielle de la chanson, ainsi qu’une session en direct, à l’église de la Transfiguration à Masterton.

11 mai avant JC Freazy – « Margo »

AVANT JC. Freazy est le nom du panache du batteur et chanteur Alex Freer. Il joue de la batterie pour une série de spectacles en Nouvelle-Zélande, dont Tiny Ruins, Merk, Ladyhawke et Lontalius, et a récemment soutenu The Beths lors de leur tournée de retour avec son groupe de quatre musiciens.

La musique solo d’Alex est basée sur des synthétiseurs extravagants et des voix heureuses, et est guidée par son travail agile de section rythmique.

« Margo » est sa première nouvelle version depuis un certain temps et propose de sublimes contributions de guitare de Leonard Charles aka Jeremy Toy.

Alex a conçu, tourné (sur un téléphone portable) et monté la vidéo « Margo » pendant le bloc de niveau quatre alors qu’il était chez ses parents à Mount Eden.

« J’ai eu la chance d’avoir tout mon équipement de studio à la maison au début de la période de lock-out, donc c’était un moment fructueux pour finir des choses qui sont restées pendant un certain temps et aussi pour écrire de nouvelles choses.

« J’ai envoyé la piste par courrier électronique à Jeremy et avec un bref briefing, il a rendu les tiges de guitare qui s’intègrent si parfaitement dans le reste de l’atmosphère. »

Suivez A.C. Freazy sur Facebook | Instagram | Bandcamp | Spotify

10 mai: PRINS – « Magnétique »

Le musicien de pop-dance Kiwi PRINS a réalisé une version acoustique spéciale de son banger « Magnetic », le premier single de son prochain EP.

Né à Auckland et résidant maintenant à Christchurch, PRINS – alias Alannah Prins – est danseur, acteur et mannequin. Il a passé ces dernières années à s’établir comme interprète et à publier constamment de nouvelles musiques.

Après avoir été coincée et vivre seule, Alannah était ravie de pouvoir faire vivre cette vidéo avec son guitariste Tim Heeringa une fois que la Nouvelle-Zélande serait passée au troisième niveau.

« En tant qu’artiste live presque à plein temps, il est important pour moi de montrer une version approximative et déconnectée de ce qui est généralement une piste de danse énergique », explique Alannah, « pour montrer une autre facette de moi en tant qu’artiste. »

PRINS se prépare pour la sortie de son premier EP Magnétique – suivez-la sur les réseaux sociaux pour les dates de sortie et pour rester informé de ce qui va se passer, y compris une collaboration passionnante avec un grand artiste néo-zélandais!

Suivez PRINS sur Facebook | Instagram | Spotify

9 mai: Heavy Crate – « Just You »

Le trio Wellington Heavy Chest vient de sortir son nouveau single « Just You », le premier de leur prochain EP Zoom et amélioration.

Le groupe a commencé comme un projet solo du chanteur et guitariste Andre Smith, qui a été rejoint en 2017 par Josh Brown (batterie) et Joseph Shepheard (basse). La même année, ils sortent leur premier album Préchauffer, suivi du SS 2018 Accueil Turf.

Le groupe a apporté son spectacle de rêve en Europe en 2019, ainsi que de nombreuses visites à Aotearoa au cours de l’été. C’est au cours de cette tournée estivale qu’ils ont écrit « Only you ».

Suivez Heavy Chest sur Facebook | Instagram | Spotify

8 mai: Thomas Oliver – « Tu brilles sur moi »

Thomas Oliver est un auteur-compositeur basé à Wellington qui a récemment sorti son deuxième album La lumière la plus brillante, dont « You Shine On Me » est tiré.

Thomas a enregistré une version live spéciale du morceau avant le début du bloc, à la Wellington Chocolate Factory. Présente la chanteuse Bella Florence dans la voix de fond et Miharo Gregory de L.A.B. soutenir la voix et les touches.

Thomas a remporté le Silver Scroll songwriting award en 2016 pour sa chanson « If I Move To Mars », et est également reconnu comme l’un des meilleurs musiciens du monde dans la guitare lap-slide Weissenborn (un type rare de guitare lap -faire glisser).

7 mai: Foley – « Midnight »

Foley est Ash Popace et Gabriel Everett, groupe pop d’Auckland. Après des années passées devant des groupes indépendants, le couple s’est joint en 2017. Le duo Silver Scroll écrit, interprète et produit tout en totale collaboration.

Foley a enregistré cette version acoustique spéciale de leur chanson « Midnight » de leur nouvel EP Sur ma conscience.

Étant donné que le couple est isolé séparément, enregistrer cette version de « Midnight » était un défi amusant: « Autant nous aimons jouer devant un public, c’était vraiment fantastique pour nous de prendre le temps de développer des versions acoustiques qui notre écriture vocale et mélodique, qui est généralement impliquée dans toute la production et l’instrumentation.

« Nous avons fait plusieurs allers-retours et nous sommes arrivés avec cette version de guitare, basse et voix; vraiment maigre et un peu plus sanglante que l’original, ce qui lui a donné une nouvelle vie!

« Désolé pour le hangar extérieur d’Ash … pas le plus glamour des décors, mais Gabe se rattrape avec ses affiches Prince! »

Suivez Foley sur Facebook | Instagram | Spotify | chant

6 mai: Mazbou Q – « Bad Energy »

Mazbou Q d’Auckland est un rappeur et producteur nigérian né au Royaume-Uni. Il a composé cette édition d’isolement de sa chanson « Band Energy » de son nouvel EP AFROTERNITY.

Comprend une apparition de sa fille « Mazbou Q T », qui a rempli le rappeur de l’Oklahoma Kevin Posey qui apparaît sur la piste.

Mazbou Q – anciennement connu sous le nom de Unchained XL – a commencé sa carrière musicale en tant que leader d’un groupe de métal, mais est passé au hip hop en 2016. Sa musique est inspirée par des artistes tels que Fela Kuti, The Roots et Jurassic 5.

Il est également politiquement apologiquement, avec des chansons sur l’antiracisme et l’autonomisation des Noirs.

«Mauvaise énergie» signifie ne pas laisser la négativité entrer dans votre vie et «se concentrer sur le positif dans chaque situation», explique Mazbou.

5 mai: Ryan Fisherman – « Comme c’est cool? »

Ryan Fisherman è il musicista indie-folk Christchurch Ryan Chin. Sta pubblicando il suo album di debutto Vibrazione entro la fine dell’anno e « How Cool? » è il quinto singolo del disco.

La carriera musicale di Ryan è iniziata nel 2013 come batterista del Doprah di Christchurch. Da allora ha suonato batteria, chitarra, basso e voce per artisti come Ben Woods, Emily Fairlight, Adam Hattaway e altri.

Ryan lavora anche come musicista e ingegnere di sessione presso i famosi studi del salotto di Ben Edward a Lyttleton.

Ogni brano del suo prossimo album Vibrazione presenta musicisti locali, ex compagni di band e amici tra cui Marlon Williams, Candice Milner, Adam Hattaway, Indi, Motte e membri di The Eastern.

La core band di Ryan è composta da alcuni dei suoi musicisti preferiti e buoni amici; Joseph McCallum (Tami Neilson, Nadia Reid) alla batteria, Anita Clark (Motte, Nadia Reid) al violino, Simon Gregory (Devilish Mary, Hannah Harding) alla chitarra, Symon Palmer (Doprah, Zero Cool) al basso e Rata Holtslag al cori.

Originariamente ha scritto « How Cool? » Come canzone di Doprah, e questa versione presenta l’ex frontwoman dei Dopra Indira Force su voce e pianoforte.

Il video musicale della canzone è stato diretto dal regista di Christchurch Martin Sagadin, che ha creato video per Aldous Harding, Marlon Willians, Nadia Reid e altri. Fu girato in un giorno che iniziò sulle colline del porto e finì nell’appartamento di Ryan. Presenta Ryan che gli taglia i capelli lunghi e lunghi.

Segui Ryan Fisherman su Facebook | Spotify | Instagram

4 maggio: Georgia Lines – « Stesse cose »

Georgia Lines è una cantautrice con base a Mt Maunganui che crea pop dai toni r & b. « Same Things » proviene dal suo EP omonimo recentemente pubblicato.

La Georgia ha registrato questa bellissima versione live della traccia appositamente per NZ Music Month.

Georgia ha ottenuto la sua prima grande occasione quando ha vinto il Women’s Musicianship Award allo Smokefree Rockquest 2014. Da allora viaggia, fa musica nel suo studio di Mt Maunganui e collabora con altri artisti locali.

Segui Georgia Lines: Facebook | Instagram | Youtube

3 maggio: ASHY – « Ego »

ASHY è un musicista pop di 21 anni di Christchurch. She’s released a string of six singles over the last couple of years, amassing more than 1 million streams, and has worked with a bunch of high-profile producers including Josh Fountain (LEISURE).

‘Ego’ began as a lyric ASHY saved on her phone: “20/20 vision on his ego”. « It’s about your friends giving you the heads up that the person you’re with is being unfaithful, » ASHY says. She worked with Australian producer Liam Quinn to write and record the song in just one day.

ASHY asked graphic designer Bea Madeleine to create a lyric video for ‘Ego’ after working with her on the vid for ‘All Eyes Are On Me’.

May 2: Mild Orange – ‘Making Things’

Mild Orange formed in Dunedin in 2017 when members Josh Mehrtens, Josh Reid, Tom Kelk and Jack Ferguson were students at Otago University. The band is now spread out across New Zealand.

‘Making Things’ is the second single from their self-titled sophomore album, due out on May 29. The album was recorded between Reid’s family bach at Riversdale Beach in the Wairarapa and Mehrtens’ family home in Arrowtown.

The song’s video was directed by LA-based designer and animator Garett Gioia.

Pre-Order Mild Orange’s self-titled album on their website

May 1: Jed Parsons – ‘Playstation & Porn’

With New Zealand in the midst of lockdown fever, Christchurch indie-pop artist Jed Parsons has today released the aptly-titled « PlayStation & Porn’.

The light-hearted, jangly indie-rock song is the first single from his second album, due out later this year. It follows Jed’s critically acclaimed debut album Midnight Feast, which earned him a nomination for Best Independent Debut at the 2019 Taite Music Prize.

To mark the song’s release – and to celebrate New Zealand Music Month – Jed did a low-key bedroom recording of ‘PlayStation & Porn’ and created this DIY video.

Stay tuned for the official video – coming soon!

Follow Jed on Facebook | Instagram | Spotify | Apple | Youtube