mai 25, 2020 Par sexe2 0

Malgré les mesures de santé, les militants LGBT ont décidé de garder la Gay Pride

Des militants à Berlin organisent une manifestation indépendante suite à l’annulation de la « Marche de la fierté » officielle. La manifestation parisienne n’a pas encore été annulée.

La pandémie de coronavirus oblige les gens du monde entier à faire des sacrifices importants. La plupart des gens l’aiment pour le bien commun. D’autres préfèrent continuer égoïstement à vivre comme si de rien n’était. Cela est particulièrement vrai de certains militants LGBT qui, malgré les dangers que peuvent représenter les rassemblements de masse, militent pour le maintien de la Gay Pride, cette « marche de la fierté » organisée dans le monde en mai ou juin.

Une manifestation indépendante à Berlin

À Berlin, par exemple, si la manifestation officielle était annulée pour des raisons évidentes de sécurité sanitaire, plusieurs militants LGBT, dirigés par un certain Nasser El-Ahmad, un militant gay bien connu en Allemagne, ont organisé une manifestation indépendante le 27 juin. Appelée « Berlin Pride: Sauvez notre communauté, sauvez notre fierté », cette Gay Pride a été déclarée et approuvée sous certaines conditions, selon le magazine LGBT de Berlin Colonne de la victoire. Par conséquent, le nombre de participants doit être limité à 1 000 personnes, sinon la marche doit être arrêtée. Les distances sociales ainsi que les règles générales d’hygiène doivent également être respectées. L’événement officiel, appelé « Christophe Street Dat » (CSD) en Allemagne, aura lieu le 25 juillet, au format numérique.

En France, si la Gay Pride de Grenoble, Nantes, Rennes, Strasbourg ou même Valence a été officiellement annulée en raison du coronavirus et de l’interdiction de rassembler plus de dix personnes dans l’espace public, la marche parisienne a tout simplement été reportée à une date ultérieure, comme dans beaucoup d’autres villes françaises. Initialement programmée pour le 27 juin, la «Marche des fiertés» de la capitale avait réuni environ 120 000 militants en 2019 …