Naoufal Moussa: Trans influencer denies wanting followers to out gay men
mai 14, 2020 Par sexe2 0

L’influenceuse trans nie qu’elle veut suivre ses homosexuels

Vidéo en direct Instagram de Naofal Moussa dans laquelle il a demandé à ses followers de créer de faux comptes sur des applications de rencontres gay. (Capture d’écran / équipement)

L’influenceur trans Naoufal Moussa du Maroc, qui a encouragé ses partisans à chasser les homosexuels, a déclaré qu’il tentait «d’humaniser» l’homosexualité.

Moussa Il a été mis au point le mois dernier lorsqu’il a encouragé ses centaines de milliers de followers à suivre les gays via des applications de rencontres et à les publier publiquement.

Toute forme d’intimité entre personnes de même sexe, y compris les baisers, est illégale au Maroc et est passible d’une peine maximale de trois ans de prison.

Ses actions ont conduit à l’évasion d’hommes homosexuels en ligne et certains ont rapporté avoir été expulsés de leurs maisons par des familles homophobes – mais maintenant Moussa a tenté de défendre ses actions.

L’influenceur a déclaré dans une interview à Reuters qui n’avait pas l’intention de laisser sortir les gays.

« Mon intention était » d’humaniser « , » de ne pas diaboliser « et de » normaliser « les homosexuels au Maroc, alors arrêtons de les considérer comme marginalisés », a-t-il dit.

« Je voulais littéralement que les gens pensent aux homosexuels comme l’homme ou la femme d’à côté et mettent fin au fantasme négatif sur qui sont les homosexuels, comment ils sont et comment ils vivent. »

Naoufal Moussa a exhorté ses abonnés à télécharger des applications de rencontres gay et à retrouver des hommes fermés.

Mais cela ne correspond pas aux vues exprimées par Moussa dans sa première émission Instagram Live dans laquelle il a exhorté les gens à chasser les homosexuels.

Dans Instagram, les vidéos en direct sont désormais supprimées, vues depuis PinkNewset traduit par des activistes homosexuels au Maroc, Moussa – qui est principalement connu comme un influenceur de beauté – a déclaré: « Je me sens mal pour ces fenouils, mais je m’en fiche. »

Il a exhorté ses abonnés à « aller sur l’App Store » et à « taper le mot » gay « .

Mon intention était «d’humaniser», de «ne pas diaboliser» et de «normaliser» les homosexuels au Maroc, alors arrêtons de les considérer comme marginalisés.

« Ces applications gays vous montreront toutes les personnes qui sont proches de vous. Mais vous, les filles, devez créer de faux profils et choisir d’être le bas », a-t-il poursuivi. « Ce qui veut dire que tu veux que quelqu’un te baise. »

En disant à ses disciples que les trois applications de rencontres gay « célèbres » sont Grindr, Planet Romeo et Hornet, il a ajouté: « Écoutez les filles et les femmes qui pensent avoir des maris et des fils virils …. ces applications vous montreront des gens » les homosexuels « qui sont proches de vous.

«100 mètres, 200 mètres ou même un mètre. Juste à côté de vous dans le salon car tout le monde est maintenant à la maison.

Depuis, la communauté LGBT + locale vit dans la peur.

«Il peut même te montrer ton mari, ton fils. Cela pourrait vous montrer votre voisin. Cela pourrait vous montrer votre cousin, votre oncle.

« Tous. »

Dans un Instagram subséquent en direct, Moussa a décroché le téléphone et a montré des captures d’écran que ses abonnés avaient pris des profils d’applications de rencontres gay.

De nombreux homosexuels ont ensuite reçu des messages menaçants et violents. Un certain nombre d’hommes du Maroc ont déclaré PinkNews le mois dernier, ils ont rencontré au moins une personne décédée du suicide à cause de sa transmission.

Son compte Instagram a ensuite été supprimé en raison de l’accident.