avril 20, 2020 Par sexe2 0

L’amour dans un moment de couronne. – Le bord du lac

San Antonio – Alors que notre nation se bat pour lutter contre la pandémie mondiale de COVID-19, il y a une nouvelle norme pour de nombreux aspects de notre vie quotidienne, y compris les fréquentations. Le statut de la relation pour les célibataires est-il passé à une augmentation du défilement vers la droite ou à une préférence en quarantaine solo?

Avec les ordres de «séjour à domicile» en place dans la plupart des États des États-Unis, comment les individus espèrent-ils trouver leur âme sœur en s’adaptant aux restrictions?

Nimra Ullaah, 20 ans, originaire de San Antonio, a expliqué comment elle continue sa quête d’amour dans ces conditions.

« Maintenant que je ne peux pas sortir et rencontrer quelqu’un en personne, je me suis davantage tourné vers les médias sociaux », a déclaré Ullaah, qui s’est abstenue d’utiliser des applications de rencontres mais de discuter avec des enfants via Instagram.

« J’ai de la chance d’avoir un emploi à temps plein et de passer plus de temps avec ma famille, mais je m’ennuie toujours. Donc, avoir quelqu’un à qui parler pendant cette quarantaine serait vraiment sympa », a déclaré Ullaah.

Dans son cas, apprendre à connaître quelqu’un a maintenant dit que cela pourrait être une bonne chose: «Je sens que ma génération de rencontres est très pressée, personne ne prend jamais le temps de parler avant de se rendre au premier rendez-vous. Donc, avoir un gars pour me rencontrer en premier serait vraiment utile si nous avons une connexion. « 

La recherche de l’amour dans un moment de couronne est encore très présente dans certains cas. Elie Seidman, PDG de l’application de rencontres amadou ont signalé une augmentation de 10 à 15% de l’activité de messagerie quotidienne chez les Américains. Seidman a également déclaré: « Plus que jamais, avoir quelqu’un à qui parler peut faire une différence. »

L’utilisateur American Tinder se connecte à l’application.

Dans d’autres situations, passer des courses 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 avec votre partenaire ne se termine pas toujours pour toujours. Ayesha Vardag, fondatrice de « Divorce Lawyers Vardags », a déclaré que son entreprise a vu une augmentation du nombre de candidats de couples « qui estiment qu’ils ne peuvent pas supporter un autre jour avec la personne qu’ils n’aiment plus … ».

Andrea Garcia, un local de 21 ans de San Antonio, a vécu avec son petit ami pendant la quarantaine pendant un peu plus d’un mois et a expliqué sa compréhension de ces statistiques. « J’ai toujours été une personne indépendante qui se soucie de mon espace et de mon temps personnels, c’est donc quelque chose auquel je m’adapte toujours et ce n’est pas facile », a déclaré Garcia.

« Bien qu’admirablement, ma nouvelle situation de vie devient tendue après avoir recyclé le même programme à la maison chaque jour. » Garcia a déclaré: « Je sais qu’en fin de compte, je suis reconnaissant de ne pas l’avoir vécu seul »

La solitude est quelque chose que la plupart des gens essaient d’éviter pendant ces moments difficiles (juste derrière l’infection à coronavirus). Le besoin de plus de conversation et de compagnie pourrait être particulièrement difficile pour quelqu’un qui a une relation avec quelqu’un à des centaines et des milliers de kilomètres.

Amer Baroudi, 30 ans, de San Jose, en Californie, s’est engagé à maintenir sa relation à longue distance avec un appel face à face à sa petite amie tous les jours, d’une durée de 5 à 6 heures.

Historique des appels entre les couples longue distance pendant la quarantaine.

Bien que, étant dans une relation avec plusieurs États, ce n’est pas la chose la plus difficile pour Baroudi, « je pense que la partie la plus difficile n’est pas de planifier notre prochain voyage parce que c’est la seule chose avec laquelle nous avons été cohérents avant la pandémie a éclaté. « 

Baroudi a déclaré qu’avoir une date fixe pour leur prochaine réunion était la seule chose qui rendait la distance supportable.

Cependant, il choisit de regarder du bon côté, « nous gardons nos rendez-vous face à face uniques et amusants avec défi en incorporant toujours la soirée cinéma et en jouant au téléphone, oui, c’est en fait une chose. »

Baroudi n’est pas le seul à devenir romantique de manière créative avec ses rendez-vous face à face. Des blogs comme, oggiscreativelife, ont introduit de savoureuses façons de garder à nouveau les grandes distances.

Maintenir l’étincelle tout en maintenant la distance sociale n’est pas le plus gros problème auquel nous sommes actuellement confrontés. Cependant, pour certains, c’est une distraction positive de la dure réalité de cette pandémie.

Si les gens se souviennent que le coronavirus n’annule pas les conversations, les relations, les rires, les soins personnels ou l’amour, notre nation deviendra plus forte et apprendra de cette tragédie.

reste à la maison et aime.

Que serait un web site de rencontre dépourvu communauté active à terminé heure? Bien sûr, il y a des photos de fréquentation (le matin avant 8h et à la brune après 21h) mais il est capital que fans soient connectés en constance pour que vous discutiez avec de potentiels rendez-vous quand bon vous semble.