mai 28, 2020 Par sexe2 0

Gay Pride à Paris: des dizaines de milliers de personnes

Des dizaines de milliers de personnes, principalement des jeunes, ont défilé le samedi 30 juin à Paris dans le cadre de la Marche des fiertés annuelle, communément appelée « Gay Pride ».

« Vous n’avez pas de monopole familial », « Fermez le Vatican, mental Guantanamo », « Ni la Terre ni les femmes ne sont des conquêtes », « A genoux plus jamais! »: Les pancartes multiplient les slogans à Paris samedi 30 juin, pour Fierté gai. Le défilé a commencé dans l’après-midi sous un soleil brûlant depuis la place de la Concorde, pour atteindre la place de la République au centre de la capitale.

Au premier plan, les couleurs de l’arc-en-ciel, symbole des lesbiennes, gays, bi, trans et intersexes (LGBTI). De nombreux participants au défilé ont montré ces couleurs: un petit drapeau accroché à un sac, dessinant sur leurs joues, des couronnes de fleurs, des bretelles, une jupe en tulle ou un grand morceau de tissu dans lequel les manifestants étaient drapés.

Un contexte tendu

Plusieurs actes homophobes ont précédé la Gay Pride cette semaine. Un drapeau arc-en-ciel, qui a ouvert l’Assemblée nationale en l’honneur de la marche des fiertés, a été arraché tard vendredi soir. Un individu, qui prétend être un « militant d’extrême droite et anti-LGBT », a été rapidement arrêté par la garde républicaine, a déclaré le président de l’Assemblée. Mardi, des trottoirs aux couleurs du drapeau LGBT avaient été recouverts dans le quartier du Marais et le mot « LGBT hors de France » avait été inscrit sur le terrain.

Votre soutien est essentiel. Inscrivez-vous pour 1 €

Soutenez-nous

Selon une étude Ifop présentée mercredi, plus de la moitié (53%) des personnes qui se disent homosexuelles, bisexuelles ou transgenres ont déjà été victimes d’agressions homophobes. Parmi les faits énumérés: insultes (28%), contacts ou gestes sexuels (24%), menaces de révéler l’orientation sexuelle à des proches, collègues ou voisins (18%) ou viol (11%).

Un accident a été signalé lors de la marche. Un manifestant a escaladé la statue de Jeanne d’Arc, située sur la place des Pyramides, et s’est couvert la tête d’un drap noir. Plusieurs personnes auraient été arrêtées Yahoo News, un manifestant a été arrêté puis relâché deuxième un journaliste de Monde présent à la marche.