juin 11, 2020 Par sexe2 0

Concert à distance planifié socialement pour la révolte antisismique du 4 juillet

Quiet Riot prévoit de jouer un concert socialement espacé le 4 juillet en Arkansas.

Frankie Banali a discuté de la performance lors d’une apparition sur Sirius XM’s Trunk Nation. « J’ai été officiellement informé par e-mail que la ville a approuvé la date et l’a approuvée pour une capacité de 3 000 personnes », a expliqué le batteur.

Bien qu’il soit prudemment optimiste, le concert se déroulera comme prévu, Banali comprend à quelle vitesse les choses peuvent changer. « J’attends toujours de voir ce qui va se passer », a observé Banali. « Parce que vous ne savez pas si dans deux semaines ou une semaine avant le spectacle, soudain, cette partie de l’Arkansas sera fermée, bloquée, le spectacle est annulé ou reporté à une autre date. Et en attendant, vous avez des dépenses: vols , l’hôtel et toutes ces bêtises que vous devez affronter. « 

Banali a également précisé qu’il existe « deux opinions non compétitives » au sein de Quiet Riot en ce qui concerne la pandémie de COVID-19.  » [bassist] Broche [Wright] et moi, qui lisons pratiquement tout ce qui a à voir avec le coronavirus et écoutons tout ce qui fait l’actualité. Et puis vous avez [singer] Jizzy [Pearl] est [guitarist] alex [Grossi, whose perspective] est: « Montez-moi dans le bus. Laissez-moi entrer maintenant. Je vais donner des coups de pied à ces nazis dans le cul », a-t-il dit.

Le concert du 4 juillet aura lieu au parc à thème et aquatique de Magic Springs, situé à Hot Springs, en Ark. Le site Web du parc insiste sur le fait que « des directives de distance sociale de six pieds seront appliquées » dans tous leurs concerts à venir, y compris le Quiet Riot Show. Ces précautions sont particulièrement importantes pour les personnes ayant des conditions médicales préexistantes, telles que Banali. Le batteur lutte contre le cancer du pancréas de stade IV depuis plus d’un an.

« Nous n’avons pas vraiment quitté la maison, sauf pour aller voir mon médecin pour un traitement », a expliqué le rockeur de 68 ans, admettant qu’il s’était réfugié chez lui pendant la pandémie. « Je dois être très, très prudent, parce que je fais partie du groupe d’âge et, en raison des graves conditions sous-jacentes, je suis en tête de liste que si j’avais eu le coronavirus, je n’aurais probablement pas survécu. »

Banali est resté positif grâce à ses traitements en cours, informant régulièrement les fans de ses progrès sur les réseaux sociaux. Maintenant, il semble vouloir retourner sur la scène, même avec les risques associés. « Le plan est de jouer [the Arkansas show] »il a dit. » Sauf si les pouvoirs me disent le contraire. «